crise de_la_zone_euroAu niveau des indicateurs macroéconomiques, les mauvaises nouvelles s'accumulent pour la zone euro. En témoigne le recul de 1% en avril des ventes au détail dans la zone euro, soit un repli de 2.5% sur un an, principalement en raison de la forte progression du chômage.

Par ailleurs, le ministre espagnol du Budget a reconnu hier que le niveau record actuel des taux d'emprunt de l'Espagne lui ferme l'accès aux marchés financiers. Cette déclaration intervient alors que Madrid espère lever entre un et deux milliards d'euros sur une échéance à dix ans demain.

On notera aussi qu'une rencontre entre François Hollande et Mario Monti doit avoir lieu le 14 juin prochain, soit six jours avant un mini-sommet entre la France, l'Italie, l'Espagne et l'Allemagne.

Enfin, le nom du nouveau gouverneur de la Banque d'Espagne sera connu vraisemblablement demain.