mario montiBerlin soutient de nouveau les démarches de redressement de Mario Monti (ci-contre) en Italie.

Au niveau européen, le projet d'union bancaire se poursuit sous l'impulsion du président de la Commission Européenne. Selon l'agenda communiqué, la Commission devrait "faire des propositions fondamentales pour plus de supervision bancaire et des dépôts de garantie plus intégrés" au niveau européen. Selon toute vraisemblance, un organisme de contrôle bancaire transnational en Europe pourrait voir le jour dès cette année, avant la mise en place officielle de l'union bancaire en 2013.

Enfin, signe de l'anxiété croissante des investisseurs, les émissions obligataires d'hier n'ont pas été un franc succès. Sans surprise, le Trésor italien a levé 6.5 milliards d'euros à un an mais à des taux en forte hausse, passant de 2.34% à 3.972% en moins d'un mois.

Plus inquiétant, l'Allemagne n'a pas réussi à atteindre son objectif de cinq milliards d'euros, parvenant à lever sur 10 ans seulement 4.042 milliards d'euros, avec un taux de rendement en hausse.