jan-hatziusL'optimisme est de rigueur du côté de Wall Street où l'analyste de Goldman Sachs, Jan Hatzius (ci-contre), a réaffirmé sur CNBC que le FOMC (Federal Open Market Committee) va assouplir sa politique monétaire lors de sa réunion de cette semaine.

Après les indicateurs macroéconomiques plutôt décevants de la semaine dernière, qui ont causé une baisse de l'estimation du PIB américain au deuxième trimestre à 1.6%, selon les estimations de Goldman, la banque centrale américaine se doit de faire un geste. La baisse au cours de l'année prochaine de la core inflation, l'inflation dont on a retiré les éléments les plus volatils, et qui est prise en compte par la FED dans ses décisions de politique monétaire, devrait donner plus de liberté à l'institut d'émission pour aider l'économie outre-Atlantique.

Plusieurs scénarios qui devraient donner des couleurs aux monnaies à risque comme l'euro sont envisageables selon Goldman. La banque d'affaires travaille sur la possibilité d'un nouveau programme de rachats d'actifs, ce qui semble le plus probable, mais une extension de l'Opération Twist ou une initiative de la Fed en faveur d'un maintien des taux à leur niveau actuel au-delà de fin 2014 sont des hypothèses qui ne sont pas exclues.

De nouvelles mesures de la FED, qui sont largement attendues des cambistes, seraient certainement décisives pour l'orientation du marché des changes pour les mois à venir.