PMILa journée d'hier sur le Forex a été particulièrement dense en indicateurs macroéconomiques, concernant notamment l'activité manufacturière.

Ainsi, l'activité dans ce secteur en Chine a atteint en juin son plus bas niveau en sept mois, sous l'effet d'une baisse des commandes pour l'exportation, chutant à 48.1 contre 48.4 en mai selon HSBC.

En Europe, les indicateurs n'étaient pas bons non plus puisqu'en le secteur privé est toujours au plus bas selon Markit. L'indice PMI composite pour l'eurozone en première estimation s'est maintenu à 46 tandis que l'indice PMI manufacturier flash a reculé à 44.8 et l'indice PMI des services s'est établi à 46.8.

On notera toutefois une légère amélioration en France où l'indice PMI manufacturier s'est redressé à 45.3 en juin contre un consensus à 44.5 tandis que l'indice des services a rebondi à 47.3 contre un consensus à 45.

Enfin, l'émission obligataire tant attendue de l'Espagne a, sans réelle surprise, abouti à des taux en forte progression. Le pays a emprunté 2.220 milliards d'euros en obligations à deux, trois et cinq ans avec des taux qui ont parfois doublé comme sur l'échéance à deux ans (4.706%). Cette émission difficile s'est produite seulement quelques heures avant que le pays ne dévoile le montant dont ses banques ont besoin pour surmonter la crise.