livre sterling_forex.frCe matin, à l’ouverture, la livre sterling était quasiment stable face à l’euro à 80.34 pence pour un euro à l’ouverture contre 80.32 pence la veille. On remarque cependant que le cours de la paire EUR/GBP est en baisse depuis le début de la journée. Le cours a touché une résistance à 0.8041 aux alentours de 10h avant de repartir à la baisse et de toucher un support à 0.7963 à 14h ; son cours le plus bas depuis qu’il avait touché son support à 0.7945 à la mi-mai.

Cette baisse est notamment du au fait que les investisseurs soient restés prudent en attendant les résultats des réunions de la Banque d’Angleterre (BoE) et de la Banque Centrale Européenne (BCE) qui ont eu lieu aujourd'hui.

La première à avoir dévoilé ses chiffres est donc la BoE. Comme prévu et sans grande surprise pour les investisseurs, la banque centrale britannique s’est engagée pour la troisième fois à mettre en place un troisième cycle d’assouplissement monétaire en décidant d’injecter 50 milliards de livres sterling dans l’économie britannique qui souffre de récession et d’une contraction de l’économie au dernier trimestre de l’année 2011 plus importante que prévue. Le montant total de ces rachats d’actifs s’élève donc aujourd’hui à 375 milliards de livres sterling depuis son lancement en mars 2009.

Après une hésitation des membres du comité de politique monétaire de la BoE, ce programme a finalement été voté. Par ailleurs, le taux directeur reste à son plus bas, à 0.50%. Le compte rendu détaillé de cette réunion d'importance est attendu avec impatience le mercredi 18 juillet.

Du coté de la BCE, le taux directeur a été abaissé à son plus bas historique à 0.75% afin de relancer une économie en détresse. Cette baisse, bien que jugée insuffisante afin de sortir de la situation précaire dans laquelle la zone euro se trouve, avait au préalable été envisagée par les cambistes.

Dans un climat de crise où les mauvaises nouvelles ne font que se succéder, une récession technique est d’ailleurs prévue.

La tendance devrait donc demeurer baissière sur la paire en intraday, le mouvement de repli va se poursuivre car les mécaniques monétaires sont en jeu. Une baisse des taux, ne l'oublions pas, fragilise automatiquement la devise concernée.