chine yuanSur le front macroéconomique, les prévisions de croissance de la banque asiatique pour le développement sont en baisse pour la Chine qui tombe à 8.2% contre les 8.5 % prévus en avril. Le PIB chinois connait une croissance de 7.6% sur un an contre 8.1% au premier trimestre, du fait notamment de la crise en Europe et de son impact sur les exportations.

Du côté des banques centrales, la BCE est prête à abaisser son taux directeur qui s’établit aujourd’hui à 0.75%. Elle précise que son objectif est de maintenir une inflation à moyen terme proche de 2%, sans dépasser ce seuil.

Après l’Europe, le Chine et l’Angleterre, les banques centrales du Brésil et de Corée du Sud ont réduit leurs taux directeurs afin de contrer leurs perspectives économiques. Le taux d’intérêt coréen s’établit à présent à 3% et au Brésil, après 8 baisses consécutives, il atteint les 8%.

Enfin, l’agence de notation Moody’s a dégradé de deux crans la note attribuée à l’Italie, de A3 à Baa2, et maintient une perspective négative compte tenu de la situation en zone euro. Le FMI a quant à lui jugé que l’activité économique devrait reprendre dans le pays début 2013, bien qu’il reste en retard par rapport à ses voisins.