franc suissePrès d’un an après sa décision d’arrimer le franc suisse au cours plancher de 1.20 franc pour un euro, la Banque Nationale Suisse (BNS) continue toujours sa lutte contre l’appréciation de sa monnaie. Et ce combat pourrait bien durer encore longtemps compte tenu des nombreuses difficultés traversées par les pays de l’Union. En effet, tant que la situation ne sera pas résolue, le franc suisse continuera à compter parmi les rares valeurs refuges du marché. Les réserves monétaires de la BNS ont ainsi été multipliées par sept depuis le début de la crise et atteignent actuellement 360 milliards. Pour le seul mois de juin, il a fallu 100 milliards de francs à la BNS pour maintenir la parité EUR/CHF au-dessus du seul des 1.20.

Dans ce contexte, les mouvements restent très faibles sur la paire EUR/CHF, les cours évoluant dans un range serré entre 1.2000 et 1.2015. En raison de cette absence de volatilité, les paires USD/CHF et EUR/CHF sont donc corrélées négativement. Et le graphique USD/CHF n’est rien de plus qu’une vision inversée des variations de l’EUR/USD. Cette situation devrait perdurer pour les prochains mois si la BNS maintient sa politique actuelle.

Outre-Atlantique, les propos de Ben Bernanke évoquant un ralentissement de l’économie ont été confirmés par le ‘Beige Book’ publié hier par la FED. Les spéculations quant à une nouvelle opération d’assouplissement monétaire vont donc bon train, alors que la Banque Centrale avait déjà annoncé le mois dernier le prolongement de son opération "Twist". Dans ce contexte, l’approche des élections présidentielles est à surveiller de près et pourrait également jouer un rôle important! Quant aux statistiques américaines du jour, peu encourageantes, elles n’ont pas permis à la parité USD/CHF d’atteindre de nouveaux sommets, les inscriptions au chômage ressortant en hausse.

Du côté européen, une nouvelle réunion se tiendra demain afin d’évoquer notamment les modalités de recapitalisation du secteur bancaire espagnol. La situation demeure incertaine malgré l’approbation en fin de journée d’une aide pour l’Espagne par le Bundestag.

Analyse technique:

Après avoir marqué un plus haut à 0.9873, la paire temporise et forme actuellement dans un drapeau haussier de consolidation. En cas de sortie par le haut de ce drapeau, l’objectif serait alors de 1.0120 (obtenu en reportant la hauteur du premier mouvement haussier). En support, il faudra surveiller les 0.9710 (bas du drapeau, moyenne mobile à 20 séances et ancien niveau de résistance). Une cassure par le bas, bien que moins probable, pourrait entrainer un retour vers le niveau des 0.9470.

A noter également l’hésitation des cours au sein du drapeau, ces derniers dessinant ce qui pourrait s’apparenter à une structure en "hautes vagues" avec la présence de dojis. Cette marque d’hésitation devrait renforcer la valeur du signal donné par la sortie du drapeau. En effet, après une période de forte hésitation, lorsque les cours choisissent une direction, le mouvement est souvent fort. Ce phénomène de contraction-extension se retrouve dans de nombreuses figures bougistes, il est intéressant d’y prêter attention.