eurodollar forexAprès la séance baissière d'hier, un léger rebond sur l'eurodollar fut observable ce matin. A l'image de la séance de la veille, il faut s'atteindre à un peu de volatilité avec de faibles volumes échangés. Pour aujourd’hui les publications nous viendrons de Chine, d'Allemagne et de France principalement…La tendance n'en demeure pas moins sans conteste baissière pour la paire.

Analyse fondamentale eurodollar


Cette matinée a été orientée par des publications chinoises, notamment en termes d'exportations, et par la publication d'une contraction de la production industrielle française, ce qui semble corroborer l'hypothèse de la Banque de France, selon laquelle le pays pourrait connaître une récession.


Il est bon de rappeler qu'hier la balance commerciale américaine a réservé une relative bonne surprise: baisse des importations et hausse des exportations, ce qui a permis une balance moins négative que prévu.

Les nouvelles du jour, combinées aux annonces de la veille, n'encouragent pas les cambistes à se reporter sur l'euro.

Analyse technique eurodollar

Pour l’analyse de ce matin nous prendrons le support de vendredi dernier à 1.22241. Le marché à tendance baissière ne nous permet pas d’utiliser un support récent. Nous prendrons une résistance serrée pour aujourd’hui à un niveau de 1.23858. Une grande marge est visible entre nos limites d’aujourd’hui. Cela s’explique tout simplement par une séance qui baisse et qui nous fait arbitrer vers un support lointain car les indicateurs semblent être rouges pour la paire.

Notre canal aujourd’hui est baissier nous indiquant une tendance à la vente de la paire. La moyenne mobile est assez lisse à la baisse ce qui accentue et donne de la crédibilité au canal.


La stratégie forex du jour est de prendre des positions à la vente ce matin et les laisser courrir jusqu’à ce soir 17h30/18h00. Des gains substantiels ne sont cependant pas à prévoir aujourd'hui car les volumes sont faibles, il ne faut pas oublier que nous sommes en période de vacances, et les annonces sans grande ampleur alors que le forex attend patiemment un geste de la part des banques centrales qui ne pourrait intervenir que courant septembre. D'ici là, il faut prendre son mal en patience.