eurodollar 9_juinLes éléments forex clés

- L'eurodollar toujours au-dessus de 1.24

- Jean Claude Juncker à Athènes

- Les cambistes attendent la FED

La séance d'aujourd'hui ouvre plutôt dans le calme sur le marché des changes. Les mouvements de prix ont surtout été affectée par la publication du déficit commercial japonais qui a atteint un niveau nettement plus important que prévu, du fait de la force récurrente du yen. Cela souligne aux investisseurs que la croissance économique n'est toujours pas assurée et surtout que l'engouement pour les actifs jugés sûrs est toujours présent, en dépit de la fulgurante remontée de l'euro.

L'eurodollar s'affiche en bonne forme dans un marché faisant face à des prises de bénéfice après la forte poussée d'hier qui a failli permettre à la monnaie unique de franchir le niveau de 1.25. Mais ce n'est que partie remise à en croire l'analyse graphique.

Ce matin, le dollar a repris l'avantage quasiment sur toutes les devises. Le Dollar Index affichait d'ailleurs une progression de 0.1% à 81.96. Face à l'euro, la hausse du dollar était de l'ordre de 0.1% à 1.2462 tandis que le dollar était stable face au yen à 79.30. On constate aussi une légère dégradation du dollar australien qui avait pourtant affiché de bons gains lundi, avec une chute de 0.3% à 1.0458.

Le principal évènement de la journée de trading sur le marché des changes reste la publication du compte-rendu de la dernière réunion de la FED qui s'est tenue du 31 juillet au 1er août. Le compte-rendu sera communiqué à 20h00, heure française, et sera regardé de près par les investisseurs. S'il confirme une prochaine action de la FED, alors il faudra s'attendre à une dépréciation du dollar qui pourrait faire franchir à l'EURUSD plus rapidement que prévu le niveau de 1.25. Toutefois, objectivement, et à en juger par les récentes déclarations de responsables américains, il est fort peu probable que la FED agisse dans l'immédiat. Les responsables américains attendront notamment peut-être un signal venant de la BCE.

Au niveau européen, l'actualité est malheureusement toujours dominée par la Grèce. Les investisseurs sont habitués et ne répercutent plus que modérément les mauvaises annonces. Aujourd'hui, le chef de l'Eurogroupe, Jean Claude Juncker, doit se rendre à Athènes. On connait déjà la teneur des discussions. Il s'agira d'évoquer un éventuel rééchelonnement sur quatre ans du plan d'austérité. On sait que Jean Claude Juncker n'est pas en mesure de prendre une décision concrète à ce sujet. Il faudra attendre la rencontre avec Angela Merkel vendredi pour en savoir plus.

Dans l'immédiat, une certaine stabilisation prévaut sur le marché des changes avant la publication à 16h des ventes de logements existants en juillet ( 4.5M attendus).