drapeau espagneSur le front obligataire, les taux espagnols sont repartis à la hausse, avec 6.40% sur les obligations à 10 ans. Depuis que la BCE a annoncé qu’elle se concentrerait sur l’achat de titres de dette à court terme, les taux espagnols à 10 ans se sont rapprochés du seuil des 7%. Les détails du nouveau programme de rachat d’obligations souveraines par la BCE sont attendus. Il pourrait être activé en parallèle des rachats par le FESF.

Sur le front macroéconomique, la Grèce a établi son plan d’économies budgétaires d’un montant de 11.7 milliards d’euros. Il doit être confirmé par la troïka à son retour à Athènes début septembre. Les mesures d’austérité sont concentrées sur le secteur de la santé et du travail.

Du côté de la croissance, le PIB espagnol a reculé de 0.4% au deuxième trimestre après une baisse de 0.3% au premier. En 2011, le PIB a progressé de 0.4% contre les 0.7% initialement publiés. La cause de l’enlisement de l’Espagne dans la récession est un affaiblissement de la consommation.

Du côté de la dette souveraine, la BCE souhaite entreprendre des actions de grande ampleur sur le marché de la dette publique. Les détails du programme restent à définir.