BCE europe_zone_euroStatu quo monétaire au Royaume-Uni et en zone euro.

Toutefois, la BCE a confirmé les craintes de récession pour l'euroland, en particulier pour l'Allemagne et la France, en abaissant sa prévision de croissance pour cette année entre -0.6% et -0.2%. Mario Draghi en a profité pour annoncer le lancement d'un nouveau programme baptisé "Outright monetary transactions" (OMT) en raison "des perturbations graves observées sur le marché des obligations publiques qui proviennent de craintes infondées de la part des investisseurs sur la réversibilité de l'euro".

En Suède, la banque centrale a abaissé son taux directeur à 1.25% contre 1.50% précédemment.

Sur le front macroéconomique, le taux de chômage en Grèce a battu un nouveau record en juin à 24.4%.

En zone euro, le PIB au deuxième trimestre s'est contracté de 0.2% comme prévu par le consensus avec avec des baisses très fortes en Finlande (-1.1%), au Portugal (-1.2%) et en Italie (-0.7%).

Par ailleurs, on notera que les commandes à l'industrie en Allemagne ont augmenté plus que prévu en juillet avec une hausse de 0.5% en données CVS.