china-drapeauLes éléments clés Forex

- L'indice PMI chinois préliminaire sous 50 pour le 11ème mois consécutif

- Bonnes données en provenance du marché immobilier américain

- Chute des rendements des obligations du Trésor américain

Ce matin, l'indice PMI HSBC préliminaire a été communiqué en Chine. Il est ressorti à 47.8 en septembre comparé à 47.6 en lecture finale. C'est donc le onzième mois consécutif que l'indice chinois se trouve sous 50. Cela souligne que la production industrielle dans le pays reste faible et que la fragile croissance dans la zone euro a toujours un impact conséquent sur les perspectives d'exportation des industries chinoises. Néanmoins, certains investisseurs se sont félicités que les nouvelles commandes en septembre aient atteint 47.6 en septembre contre 46.1 précédemment, ce qui peut laisser supposer que la croissance chinoise se stabilise.

Pour aller au-delà, Pékin sera donc certainement contraint de décider de nouvelles mesures de soutien, après le paquet fiscal de la semaine dernière, afin de sécuriser l'objectif de croissance du PIB fixé à 7.5%.

Le PMI a évidemment eu un impact négatif sur les marchés asiatiques qui ont fini dans le rouge malgré les bonnes données en provenance du marché immobilier américain hier. Du côté du forex, le dollar australien, dont l'évolution est intrinsèquement liée aux perspectives économiques chinoises, apparait encore sous pression ce matin avec une paire AUDUSD à 1.0410 en baisse de 0.7%. L'EURUSD continue par ailleurs sa chute à 1.3010, se rapprochant encore du support à 1.30 qu'il risque de tester prochainement.

Les bons du Trésor américain ont répercuté l'annonce chinoise positivement puisque le taux de rendement à 10 ans a chuté à 1.75% après le pic de la semaine dernière.

Aujourd'hui, l'attention des marchés financiers se portera principalement sur les différents indicateurs PMI Flash européens. Nous nous attendons à une légère progression mais ils devraient ressortir dans l'ensemble sous le seuil de 50. Aux Etats-Unis, l'indice FED de Philadelphie est attendu, en très légère hausse mais il faut reconnaître là encore qu'on part d'un niveau assez bas donc il ne faudra pas pour autant s'enthousiasmer. Il y aura aussi quelques discours de membres de la Réserve Fédérale. Cela devrait permettre d'avoir un peu plus d'informations sur le QE3 qui vient d'être lancé aux Etats-Unis. L'impact sur le marché sera négligeable mais il est toujours pertinent de suivre ces discours.

Au niveau du marché des devises, les monnaies matières premières sont sous pression depuis cette nuit. La combinaison entre un indice PMI chinois faible et une chute des prix du baril de pétrole affecte considérablement des devises comme l'AUD et le CAD. Il est aussi possible aujourd'hui que la NOK et la SEK soient affectées par l'évolution du baril, la première monnaie en raison de l'importance du pétrole pour l'économie de la Norvège et la deuxième en raison de perspectives mondiales toujours inquiétantes. On attend notamment pour la Suède aujourd'hui un discours du ministre des Finances qui va présenter le projet de budget pour 2013. Des incitations fiscales sont à prévoir afin de relancer la croissance.