budget espagneLes éléments forex clés

- Les marchés asiatiques retrouvent le vert en attendant plus de stimulus en provenance de la Chine

- Les taux espagnols à 10 ans au-dessus de 6%. L'EUR sous le niveau de 1.29 face au dollar

- L'attention des marchés se porte aujourd'hui sur la présentation du budget espagnol pour 2013 et la possible demande d'aide du pays à l'UE et au FMI

Le positionnement de l'Allemagne, des Pays-Bas et de la Finlande au sujet de la recapitalisation des banques a accentué l'aversion au risque sur le marché, poussant notamment les obligations espagnoles à 10 ans au-dessus de 6% hier et faisant enfoncer le niveau de 1.29 à l'euro face au dollar américain. Les actifs jugés sûrs, de bon père de famille, ont été privilégiés comme les obligations allemandes, américaines et même scandinaves.

Les marchés asiatiques n'ont pas suivi la trajectoire de Wall Street et des bourses européennes pour une fois. Le sentiment au risque a été atténué par l'hypothèse de nouvelles mesures de soutien de la part de la Chine. En effet, le Bureau National des Statistiques chinois a affirmé que les profits des entreprises industrielles locales ont chuté pour le cinquième fois consécutif en août, ce qui devrait mettre la pression sur Pékin afin de prendre des mesures plus énergiques. Ce matin, le Hang Seng est donc en progression de 0.5% tandis que le Nikkei a effacé quasiment toutes les pertes matinales.

Sur le marché des changes, les mouvements matinaux sont plutôt limités. L'euro demeure sous 1.29 tandis que l'USDJPY est toujours sous le niveau de 78. La NOK et la SEK avancent lentement face à l'euro.

L'attention des investisseurs se portera aujourd'hui essentiellement sur l'Espagne qui doit présenter son projet de budget 2013 à 14h CET. Ce projet devrait inclure de nouvelles mesures d'austérité si le déficit cible de 4.5% du PIB est maintenu. Probablement, ces mesures auront un soutien européen lors de la rencontre de l'Eurogroupe qui est prévue le 8 octobre prochain. Beaucoup d'analystes anticipent que ces nouvelles mesures sont un préalable pour que l'Espagne face une demande d'aide internationale afin de bénéficier du soutien du FESF/MES. Au niveau des publications, il y en aura beaucoup aujourd'hui mais toutes n'auront pas la même importance. La masse monétaire M3 dans la zone euro mérite un coup d'oeil même si cette annonce n'aura aucun impact sur le marché des changes. Il sera également intéressant de savoir si la confiance des consommateurs s'est améliorée dans la zone euro, comme c'est le cas outre-Atlantique. Au niveau des Etats-Unis justement, les cambistes surveilleront les commandes de biens durables à 14h30 et aussi les reventes de logements en cours à 16h, prévues en légère hausse. Enfin, en termes de discours, Ekholm, de la Riksbank, doit s'exprimer aujourd'hui sur la gestion de crise.

Au niveau du marché des devises, le sentiment négatif continue de l'emporter ce qui va certainement fragiliser aujourd'hui encore les devises matières premières et cycliques. Avec un taux de rendement des obligations espagnoles à 10 ans au-dessus de 6%, la tendance baissière de l'euro a des chances de se poursuivre. Il faudra toutefois savoir réagir aux annonces espagnoles prévues pendant cette séance.