yacht forexLa fin d'année approche et avec elle la semaine de Noël pendant laquelle les volumes échangés vont atteindre des niveaux extrêmement bas. C'est donc la dernière semaine qu'ont les cambistes pour gagner de l'argent afin de fêter dignement la fin d'année ou pour payer leurs vacances.

Qui dit dernière semaine de trading, dit aussi son lot d'indicateurs macroéconomiques avec une journée de vendredi qui sera on ne peut plus chargée entre les indicateurs PMI européens, les IPC ou encore la production industrielle américaine.

Dans l'ensemble, la tendance la fin de semaine dernière a confirmé un repli baissier pour l'euro mais en n'ayant pas enfoncé le support à 1.2800/20, la paire EURUSD conserve une capacité de rebond qu'il ne faudra pas négliger. Beaucoup d'investisseurs vont liquider leurs positions cette semaine, ce qui va influencer sur les cours et certainement accroître les mouvements de prix. La paire pourrait aussi trouver un peu de soutien dans les chiffres allemands qui vont ponctuer les jours à venir. Ils ne remettent en rien en cause la révision à la baisse des perspectives de croissance pour 2012 et 2013 de la Bundesbank mais pourraient offrir aux investisseurs qui sont "longs" sur l'euro un peu d'espoir. L'indice ZEW mardi et les PMI vendredi sont attendus en hausse avec même un PMI services pour décembre qui pourrait avoir renoué avec l'expansion à en croire le consensus des économistes.

L'accalmie sur le front de la crise souveraine européenne pourrait aussi aider à un rebond de l'euro. L'Espagne et la Grèce n'occupent plus le devant de la scène et c'est tant mieux car il est fort probable que dès janvier nous entendions de nouveau parler de ces deux pays!

L'autre devise qui occupera le devant de la scène cette semaine, c'est l'USDJPY qui est pour l'instant dans une tendance neutre. Les discussions budgétaires aux Etats-Unis et les élections générales au Japon du 16 décembre annulent toute tendance de fond sur la paire. Plusieurs chiffres vont aussi tomber de part et d'autre mais les investisseurs n'y prêteront pas vraiment attention. Ceux qui parient sur de futurs assouplissements au Japon sont déjà "long" sur la paire depuis des semaines.

Enfin, le franc suisse refait parler de lui après avoir touché un plus haut depuis septembre la semaine dernière face à l'euro. Pic de courte durée car la BNS veille. Toutefois, cela montre bien que la paire n'est pas aussi atone qu'on le dit. L'application de taux négatif pour les dépôts par UBS a eu son petit effet sur le marché des changes. Beaucoup d'analystes s'attendent à ce que l'EURCHF casse son cours plancher…Mais depuis le temps qu'on en parle, c'est presque devenu une chimère sur le marché.

EN BONUS: Le gouvernement français envisage une mini-révolution fiscale avec l'introduction du prélèvement à la source pour l'impôt sur le revenu.