fiscal cliff_accordC'est effectivement un accord de dernière minute qui a été trouvé afin d'éviter le "mur budgétaire" aux Etats-Unis. Pendant la nuit, la Chambre des Représentants a voté favorablement l'accord négocié entre la Maison Blanche et John Boehner qui avait été précédemment validé par le Sénat. A la Chambre, le texte a bénéficié du soutien de 257 parlementaires, 167 votants contre.

L'accord maintient les baisses d'impôts de l'ère Bush pour la plupart des citoyens américains. Seuls les individus gagnant plus de 400 000 dollars par an (450 000 pour un couple marié) n'en bénéficient plus. Selon certaines estimations, cela ne concernerait qu'un 1% de la population américaine.

Sur le court terme, cet accord évite des coupes sensibles dans les dépenses et des hausses automatiques d'impôts pour tous les citoyens, ce qui devrait favoriser l'appétit au risque sur les marchés financiers, y compris le forex. Toutefois, l'accord passé ne prend pas en compte la nécessité de relever le plafond de la dette ou des baisses de long terme du budget américain, ces deux dossiers devant être négociés soit en Février soit en Mars. De fait, l'incertitude politique demeure élevée aux Etats-Unis ce qui pourrait affecter à moyen terme les cambistes.

L'autre bonne nouvelle du jour, qui permet d'éviter un début d'année déprimant, c'est la publication de l'indicateur PMI manufacturier chinois qui, pendant les vacances, a été publié, et a atteint un excellent niveau pour décembre à 51.5. C'est donc le plus haut niveau atteint en l'espace de 19 mois. Cela confirme une nouvelle fois que la Chine pourrait être le moteur de la reprise économique mondiale en 2013 alors que l'année s'annonce sombre comme l'a souligné la chancelière Merkel dans ses voeux aux Allemands.

Sur le marché des changes, l'accord aux Etats-Unis se traduit par un regain d'appétit au risque avec un dollar américain qui est en phase de baisse face à toutes les devises du G10 à l'exception notable du yen qui profite encore de la mise en place d'une nouvelle équipe à Tokyo. En ce début de matinée, l'EURUSD évolue autour de 1.3260 tandis que l'USDJPY a cassé pendant la nuit le niveau de 87 et a atteint sa plus forte cotation depuis juin 2010.

Le marché des devises va continuer de digérer les annonces de la nuit, principalement l'accord américain. En termes de statistiques, l'indice ISM américain sera publié dans l'après-midi. Il y a depuis plusieurs des signes positifs à ce niveau mais l'indicateur pour novembre, en recul, avait surpris plus d'un observateur. On s'attend donc à un rebond pour décembre. Les indices PMI Markit pour décembre pour le Royaume-Uni et la zone euro sont également prévus. Il s'agit simplement de l'estimation finale.

Sur le court terme, l'accord aux Etats-Unis va se traduire par une accentuation de la pression sur le dollar américain et nous pouvons donc considérer que le potentiel haussier de l'EURUSD est renforcé en ce début d'année bien que le risque politique à moyen terme soit encore très présent aux Etats-Unis. Il sera également intéressant de se focaliser sur la couronne suédoise ce matin sur le marché des changes. L'EURSEK est actuellement au-dessus de 8.57 avant la publication des indices PMI pour décembre. On s'attend, selon le consensus, à une révision à la hausse des chiffres ce qui pourrait pousser au repli les paires forex EURSEK et NOKSEK.