poundsterlingAlors que le spectre du "fiscal cliff" s’est éloigné, l’économie américaine par le biais de ses indicateurs, se stabilise. En effet, les chiffres de la fin de semaine dernière ont été plutôt bons pour l’emploi et stables pour ce qui concerne l’activité industrielle en général.

Il est important de souligner l’annonce faite lors des Minutes de la FED: Il semblerait que le programme de rachat massif d’actifs qui a commencé il y a quelques semaines puisse s'arrêter à la fin de l’année. C’est un signe fort puisque c’était la décision d’augmentation du montant de ces rachats il y a quelques semaines qui avait précipité l’affaiblissement du dollar. Cette décision devrait permettre un renforcement du dollar sur le long terme, même si d’ici là les choses peuvent changer. Il est donc probable que les cambistes n’en tiennent pas forcément compte dans leurs anticipations.

Cette semaine sera encore plutôt calme sur le plan des indicateurs économiques pour les Etats-Unis, même s’il faudra prêter attention aux chiffres de l’emploi et à la balance commerciale en fin de semaine (respectivement jeudi et vendredi).

Concernant le Royaume-Uni l’actualité économique en terme de statistiques y est tout aussi calme, très peu de chiffres sont tombés depuis le début du mois, ce qui nous donne peu d’informations sur l’état actuel des choses (excepté peut être un indice de la confiance dans le secteur des services plus faible que prévu alors que celui de la construction était supérieur aux attentes). On attendra la confirmation du taux de refinancement de la banque centrale d’Angleterre qui devrait rester inchangé (à 0.5%) ce jeudi, ainsi que les données de la production manufacturière de décembre vendredi.

Analyse technique:

Conformément à nos prévisions de la semaine dernière le Cable (ou GBP/USD) a fortement chuté depuis l’annonce mettant fin à l’ultimatum pesant sur la "falaise fiscale" (-2% ou presque 340 pips entre le 2 et le 4 janvier).

Ce lundi le cross s’est lancé dans un correction, suite logique de la forte dégradation précédente.

Puisqu’à priori aucun indicateur de poids ne devrait venir affecter le cours (sauf si la banque centrale d’Angleterre venait à modifier son principal taux directeur, peu probable), la tendance devrait être à la continuation du mouvement relativement lent de revalorisation de la livre sterling face au dollar américain, même si une configuration en tunnel est aussi envisageable.

Dans cette optique, le cours trouvera d’abord quelques faibles résistances successives qui se trouvent à 1.164, 1.6225 puis enfin 1.6297. La tendance étant bien moins forte que la semaine précédente, il est possible que seule la première résistance soit atteinte d’ici la fin de la semaine, ce qui pourrait entrainer une tendance en range horizontale.

Le support dans un premier temps se trouve aux alentours de 1.6016 qui est le plus bas de la semaine dernière et qui a déjà été approché de près ce lundi. S’il venait à être cassé à la baisse dans un mouvement franc, le cross pourrait alors repartir à la baisse poursuivant sa tendance de la semaine passée après une à deux séances de consolidation  ou correction mineure.

Aucun scénario ne se dégage vraiment en ce début de semaine quant à l’évolution future du GBP/USD, même si le retour à une tendance baissière semble le moins probable.