rouble russe_forexLa paire RUB/CZK n'est certainement pas la plus échangée sur le marché des changes mais en ce début d'année, elle représente un fort potentiel haussier. D'ailleurs, hier, pour la première séance de l'année sur le marché russe, le rouble a effectué un fort rebond sous l'effet d'un accès plus facile pour les investisseurs étrangers aux obligations.

Le fait que cette paire ne soit pas très populaire n'enlève en rien sa capacité à générer d'importants gains à condition de se positionner rapidement.

Vu le contexte actuel de fort ralentissement économique en République Tchèque à cause des retombées de la crise de la zone euro, il y a fort à parier que la banque centrale va s'orienter dans les prochains mois vers plus d'assouplissement monétaire. Après avoir décidé d'abaisser son taux directeur à zéro (0.05% plus exactement) en novembre, la banque centrale va être contrainte de recourir à des mesures non conventionnelle si elle veut aider encore l'économie tchèque. Comme l'a rappelé à maintes reprises l'institut d'émission, elle pourrait alors s'orienter directement vers un contrôle plus strict du taux de change de la couronne tchèque sur le marché des changes. Une intervention sur le forex est donc désormais une question de temps, et il fortement probable qu'elle intervienne d'ici peu. Du fait de la politique monétaire expansionniste en République Tchèque, et des prévisions partagées par de nombreux économistes, la couronne n'a qu'un potentiel de rebond très limité cette année.

A l'inverse, le rouble russe, après un épisode catastrophique en plein coeur de la crise des subprimes, a retrouvé un peu de sa mobilité sur le marché des devises et pourrait connaître une année 2013 plutôt positive à la faveur d'un regain de confiance des investisseurs étrangers. Moscou a en effet facilité l'accès pour les étrangers au marché obligataire local en adoptant des mesures plus libérales ce qui a déjà eu un effet positif sur le taux de change de la monnaie russe.

Considérant que l'économie russe bénéfice d'exportations solides et si on table sur une augmentation de l'appétit au risque cette année, alors le rouble pourrait bénéficier de l'enthousiasme des investisseurs. Certains analystes envisagent même que la banque centrale russe adopte de nouvelles mesures pour parvenir à un rouble totalement flottant sur le marché des changes, soutenant alors la hausse de la devise.

Le différentiel économique flagrant entre les économies russe et tchèque accroit l'intérêt d'investir sur le rouble et la couronne. Pour ceux qui adopte une stratégie de long terme sur le forex, on peut donc envisager d'acheter la paire RUB/CZK autour de 0.6246 avec un stop à 0.6093. L'hypothèse d'une hausse de la paire ne pourrait être remise en question qu'en raison d'un accroissement majeur de l'aversion au risque sur le marché. A l'heure actuelle, cela ne pourrait venir que d'un échec des négociations pour aboutir au relèvement du plafond de la dette aux Etats-Unis. Objectivement, il semble toutefois peu probable qu'une tel scénario ne se réalise.