Franc Suisse__et_euroLa situation sur ce cross est assez particulière:

En effet, le franc suisse (CHF) est une monnaie que l’on peut qualifier de refuge. Ceci étant, ses fluctuations sont plutôt dues à la "santé" du dollar et de l’euro qu’à la situation économique de nos voisins helvétiques. La banque centrale suisse a aussi un rôle important dans la valorisation de ce cross puisqu’elle a défini un taux plancher de 1 euro = 1.20 CHF qu’elle s’efforce de maintenir afin que sa monnaie ne soit pas trop évaluée (et donc que cela ne porte pas préjudice à l’économie suisse). On peut remarquer que le cours de l’EUR/CHF a stagné à 1.20 toute l’année 2012.

Depuis le 10 janvier, nous avions assisté à une forte hausse du cross (donc dévalorisation du CHF par rapport à l’EUR) dont l’explication principale est la montée de l’incertitude sur le dollar, qui a engendré un déplacement des positions prises par les cambistes vers l’EUR.

Seulement, depuis vendredi dernier, le cross est reparti à la baisse assez fortement. Cela peut s’expliquer par plusieurs facteurs:

• tout d’abord une prise de bénéfices des traders spéculatifs voulant bénéficier des plus values latentes sur la forte hausse des derniers jours ;

• ensuite par la santé économique et financière générale de la zone euro qui a subi quelques coups durs en fin de semaine.

En effet, la fin de semaine n’a pas été trop bonne pour l’euro, puisqu’entre autre la Commission européenne a temporairement autorisé le sauvetage public de la banque portugaise Banif, par une recapitalisation de 1.1 milliard d'euros, pour des questions de stabilité financière. Comme l’on peut s’en douter c’est un coup dur porté à la confiance en la monnaie unique, d’autant plus que dans le même temps la BCE a publié un rapport dont la conclusion est que le nombre d’institutions financière a baissé en Europe de 7% en 2012, soit pas moins de 500 institutions en moins. Cela prouve que même en 2012 où le spectre de la crise de la zone euro s’est peu à peu dissipé, il y a eu bon nombre de disparitions chez ces institutionnels.

Il sera important durant cette semaine de faire attention aux indicateurs portant sur la zone euro et notamment:

• l’indicateur ZEW de sentiment du marché

• la conférence de M. Draghi

• et bien sûr le Forum économique mondial qui aura lieu cette semaine

Toute décision visant à rassurer les marchés et renforcer le rôle de l’euro aura tendance à faire remonter le cours, et inversement.

Analyse technique:

Ici peu d’interprétations sont possibles puisque le cross est plus guidé par les éléments macroéconomiques que techniques.

Toutefois, quelque soient les évolutions de la semaine, le cross a un potentiel baissier limité par les actions de la BNS à 1.20, alors que le potentiel haussier est illimité. Il faudra donc bien suivre l’actualité de ce cross et ses nouvelles afin d’apprécier si la phase de hausse est terminée ou si elle n’a subi qu’une correction ces deux derniers jours.

En cas d’informations non significatives, le cross pourrait venir se heurter dans un premier temps à son support de 1.2339.