china-drapeauLes mesures récemment annoncées par les autorités nippones n'ont pas reçu un accueil des plus favorables sur le marché des changes. Certains diront tout simplement que les annonces avaient déjà été intégrées dans les cours, ce qui est probablement en partie véridique.

Cependant, un nouveau signe d'amélioration de la situation économique en Chine a modifié la donne ce matin sur le forex en interrompant la phase d'appréciation entamée depuis trois jours du yen face au dollar américain. En effet, le PMI manufacturier chinois, qui a atteint le niveau enviable de 51.9 en janvier contre un consensus à 51.7, a confirmé que la deuxième économie mondiale est sur le retour. De fait, l'attrait pour les devises valeur refuge, comme le dollar, a diminué dans les échanges asiatiques, ce qui a entrainé le yen autour de 89.35, soit une chute de 0.8% pour le moment.

De nouveaux commentaires de hauts responsables nippons ont également joué sur la tendance. Yasutoshi Nishimura, qui est en charge de l'économie à Tokyo, a ainsi affirmé que la correction sur le yen n'est pas encore terminée. Il a notamment nié qu'une paire à 100 dollars puisse causer un quelconque problème à l'économie de l'archipel. Cela vient donc tempérer les propos de certains économistes qui ont appelé récemment le Premier ministre Shinzo Abe à modérer sa campagne d'affaiblissement de la devise.

Plusieurs chiffres sont également tombés ce matin, sans influence majeure sur les cours. Les importations japonaise ont dépassé les exportations de 641.5 milliards de yens (environ 7.2 milliards de dollars) en décembre tandis que le déficit commercial annuel a atteint le chiffre record de 6.93 trillion de yens. On notera également que les prix à la consommation ont probablement chuté de 0.2% en décembre sur un an selon les prévisions des économistes. Le chiffre final sera communiqué demain. Cela confirmera que la déflation reste le problème majeur du pays alors que la Banque du Japon a augmenté sa cible d'inflation à 2% en début de semaine. Beaucoup d'analystes du marché des devises sont d'ailleurs plutôt sceptiques sur la capacité de la banque centrale d'atteindre ce nouvel objectif ambitieux.

Hors Japon, les autres devises asiatiques étaient plutôt en phase de baisse ce matin, avec un won sud-coréen qui était en repli de 0.3% face au dollar autour de 1068.