Eurozone 2Depuis le début de la semaine, de nombreux cambistes sont bearish, c'est-à-dire baissiers, sur la paire euro/dollar. Beaucoup cherchent à shorter ce cross une fois qu'il sera arrivé à un prix élevé et il semble que ce soit enfin le moment!

Comme peuvent le constater les chartistes graphiquement, la paire est finalement arrivée au niveau des retracements de Fibonacci. Le stochastique nous montre également que le marché se trouve désormais dans une situation de sur-achat et il semble probable que la tendance à la hausse sur cette paire trouve une forte résistance autour de 1.3500.

Une fois que la paire aura testé le retracement de Fibonacci à 61.8%, il est conseillé de vendre la paire avec un stop loss qu'on peut envisager de placer autour de 1.3550. L'euro devrait dans les prochains jours renouer avec des plus bas mais si la monnaie unique atteint 1.3360, il faudra penser à prendre ses bénéfices car le cours pourrait alors connaître un rebond.

Du point de vue des fondamentaux économiques, il est fort probable que le G20 qui va débuter ce vendredi en Russie pousse la paire à la baisse. On a vu au cours des derniers jours la bataille que se livrent Paris et Berlin au sujet du taux de change de la monnaie unique. Cette bataille a de fortes chances de perdurer et donc de pousser l'euro vers le bas. En fonction de l'évolution du débat à ce sujet, l'euro pourrait même descendre en-dessous de l'objectif fixé à 1.3360. Tout dépendra de la teneur des discussions et de la capacité de la France à regrouper autour d'elle pour faire front commun face à l'Allemagne.

Pour résumer la stratégie pour les prochains jours sur l'euro, mon conseil est de vendre la paire vers 1.3490 avec un take profit à 1.3360 et un stop loss qu'il ne faudra surtout pas oublier à 1.3550. Evidemment, ce n'est qu'une stratégie parmi d'autres et rien ne prouve qu'elle va être juste mais à ce stade, je vois mal comment l'euro pourrait monter au-delà de la résistance à 1.35 durablement. Vos commentaires sont les bienvenus!