Bernanke QE3Depuis les deux derniers procès-verbaux de la FED, les spéculations vont bon train sur le marché des changes concernant la politique monétaire que risque d'adopter dans les semaines à venir la banque centrale américaine.

Dennis Lockhart, membre du FOMC, a jeté un nouveau pavé dans la mare hier lors d'un discours, en déclarant sa confiance dans le fait que la FED va maintenir le cap actuel de sa politique monétaire au moins jusqu'en juillet. Les analystes semblent le rejoindre sur ce point puisqu'en général, un changement de politique monétaire est envisagé seulement vers le mois de juin/juillet pour les plus optimistes.

Après cette nouvelle déclaration qui attise l'intérêt des cambistes, il ne faudra pas rater cet après-midi l'audition sur deux jours de Ben Bernanke devant le Congrès américain. Ce cycle va commencer aujourd'hui, devant le Comité bancaire du Sénat.

Les économistes sont partagés sur l'intérêt de cette intervention. Le marché souhaite savoir comment va se passer le processus de normalisation de la politique monétaire, visant à sortir des mesures d'assouplissement quantitatif et des taux zéro. Cependant, il y a un fort risque que Ben Bernanke ne révèle rien de nouveau par rapport à ce que le marché sait déjà. Il va certainement faire le point sur les prévisions de croissance, en déclarant que le marché de l'emploi et le secteur immobilier montrent des signes de redressement mais que la conjoncture est encore faible en raison notamment de la récession en Europe. Il pourrait par contre éviter soigneusement de s'aventurer sur le terrain miné du processus de normalisation de la politique monétaire tant que le FOMC n'aura pas trouvé un consensus à ce sujet. Le dernier compte-rendu de la FED a en effet montré que les membres du FOMC sont partagés sur la marche à suivre et on sait que Bernanke n'est pas prompt à imposer de force ses décisions.

Le discours en tant que tel de Ben Bernanke pourrait donc être plutôt décevant et ne pas faire finalement réagir outre-mesure les devises. En revanche, une erreur de sa part n'est pas exclue, notamment à l'occasion de la phase de questions-réponses avec les parlementaires américains qui va suivre son discours. C'est à ce moment que le président de la FED pourrait donner quelques informations utiles pour les cambistes, par mégarde. L'audition de Bernanke n'est pas le moteur de la journée pour les échanges mais il faudra toutefois rester attentif aux propos tenus.