dollar amricain_forex_1L'histoire de la semaine, ce n'est pas tant le soutien réaffirmé des banques centrales internationales aux politiques monétaires ultra-accommodantes que le changement de comportement du dollar sur le marché des changes.

Au cours des années récentes, on avait pour habitude d'affirmer qu'un dollar américain faible était bon pour les actions américaines puisqu'on considère qu'une monnaie faible est justement favorable aux exportations.

Cependant, on a pu constater depuis le début de l'année que le paradigme a changé. En effet, le dollar américain a connu depuis janvier une excellente performance face à ses principales contreparties dans un environnement économique qu'on peut qualifier de plutôt positif et favorable au risque. Cela signifie que le billet vert est de moins en moins considéré comme une valeur refuge mais de plus en plus comme un investissement attractif principalement en raison de la politique monétaire de la banque centrale américaine qui a rappelé son engagement à soutenir à tout prix l'économie depuis quinze jours.

Le marché action américain a d'ailleurs répercuté ce changement de conception puisque le Dow Jones a battu cette semaine un record historique et le Nasdaq a retrouvé ses niveaux d'avant l'éclatement de la bulle internet. Cette excellente performance des marchés actions, qu'on peut considérer comme en partie irrationnelle, est indéniablement bonne pour le dollar. De fait, il n'y a qu'un pas pour affirmer une corrélation de plus en plus positive entre le niveau du taux de change de l'USD et l'évolution des indices et actions aux Etats-Unis.

Le mantra des investisseurs est désormais le suivant: si les Etats-Unis sont en bonne santé, alors les actions et les indices aussi, mais également le dollar américain.

Cependant, pour avoir confirmation de ce changement de paradigme qui favorise le dollar américain, il faudra garder un oeil attentif à l'évolution du marché de l'emploi outre-Atlantique puisque la banque centrale américaine a indiscutablement lié sa politique monétaire à la baisse du taux de chômage. Une continuation du rallye haussier sur les marchés boursiers américains dépendra en grande partie de l'amélioration des données de l'emploi, et notamment de celles qui seront publiés à 14h30, ce qui apportera au final un soutien au dollar américain. Considéré comme valeur refuge pendant la crise, réagissant surtout en fonction du sentiment au risque, le dollar fluctue de plus en plus en fonction de la bonne santé des marchés boursiers.

Analyse technique:

EURUSD: Sur la semaine, la paire a connu une hausse de 0.78%. Comme prévu par l'analyse technique, l'euro a entamé jeudi un rebond qui s'est confirmé aujourd'hui. Le cross évolue désormais au-dessus de 1.31 dollar, principalement en raison du soutien affirmé des banques centrales à maintenir les politiques expansionnistes. La paire a connu un plus bas cette semaine à 1.2966 et un plus haut à 1.3135.

USDJPY: Le dollar américain confirme son avance sur le marché des changes avec une progression cette semaine de 2.22% à un plus haut de 95.70. La politique monétaire américaine soutient le dollar américain tandis que celle de la Banque du Japon soutient la baisse du yen. L'objectif annoncé par Tokyo est de parvenir à 100 yens pour un dollar d'ici la fin de l'année. On peut donc considérer que la progression va continuer.

GBPUSD: De manière assez surprenante, la paire a connu une progression de…0% cette semaine. La baisse a compensé la hausse. De fait, cette paire de devises demeure toutefois plutôt dans une tendance à moyen/long terme baissière, essentiellement en raison des difficultés économiques du Royaume-Uni et de la possibilité de nouveaux assouplissements de la part de la BoE. Cette paire a connu un plus bas à 1.4968 et un plus haut à 1.5199 cette semaine.