Brazilian-real-300x199Hier, le real brésilien (BRL) a encore affiché une séance à la baisse, non pas cette fois à cause de l'intervention de la banque centrale brésilienne, mais à cause de rumeurs apparemment non fondées concernant la possibilité de la baisse de la note de crédit du Brésil dont la dernière modification remonte à juillet 2012.

Le real a ainsi glissé jusqu'à -0.7% lors de la séance d'hier mais a limité ses pertes à la fermeture des échanges américains en perdant seulement 0.3% à 1.9708 pour un dollar américain.

Des rumeurs, dont l'origine n'a pas été identifiée, ont laissé entendre que le Brésil allait accuser une baisse de la note de sa dette. Toutefois, interrogé par Bloomberg, un analyste de Moody's à New York a affirmé que l'agence de notation n'envisage pas de dégradation dans l'immédiat, laissant sa note de long terme à Baa2. Le même son de cloche a été fourni par l'agence Fitch et Standard & Poor's qui notent respectivement la note de long terme du pays BBB et A-. Les agences de notation ont mis en avant l'approche macroéconomique prudent de Brasilia qui ne devrait donc pas entraîner une modification de l'évaluation de la dette souveraine du Brésil.

Ces rumeurs ont cependant eu un effet important sur tous les actifs brésiliens. A part le real qui a chuté, on a pu observer que le principal indice de la bourse de Sao Paulo, le Bovespa, a terminé sur un déclin de 1.2%. Par ailleurs, le coût de protection contre un défaut du Brésil pour les obligations à cinq ans a augmenté de 4 points de base à 127 points, la plus importante hausse depuis le 30 janvier dernier.

Le marché devrait cependant se rétablir aujourd'hui étant donné que la note de la dette brésilienne reste inchangée. Ce sursaut d'aversion au risque concernant l'un des BRICS montre à quel point les rumeurs peuvent avoir des effets dévastateurs sur les échanges, en particulier sur le forex.

Le gouvernement s'est abstenu de commenter l'hypothèse d'une baisse de la note de la dette.

On attend donc le retour de la hausse pour les actifs brésiliens, en particulier pour le Bovespa aujourd'hui, alors que les investisseurs vont certainement reprendre leurs esprits après ce coup de chaud.