BCE forex.frLa décision de la BoJ, le 4 avril à 2 heures du matin

La décision de politique monétaire de la Banque du Japon est la plus attendue de la semaine. Contrairement à la réunion de mars qui avait abouti à un statu quo au niveau des taux directeurs et du programme de rachats d'actifs, cette réunion devrait faire bouger considérablement les marchés financiers et en particulier le forex. Tout le monde attend avec impatience les premières mesures du nouveau gouverneur, Haruhiko Kuroda. Il devrait a priori annoncer d'une extension des rachats d'actifs en incluant des maturités plus longues, à partir d'au moins cinq ans.

Il convient cependant d'être prudent car de nombreux analystes considèrent que le nouveau gouverneur a promis beaucoup trop au Japon, en proclamant un taux d'inflation à 2% d'ici deux ans par exemple. De fait, le marché pourrait être rapidement déçu et il n'est pas exclu qu'on assiste ce jeudi à une poursuite de la hausse du yen en dépit de nouvelles annonces.

La décision de la BoE, le 4 avril à 13 heures

La dernière réunion de politique monétaire outre-Manche fut plutôt une déception pour les cambistes puisque la banque centrale n'a pas annoncé un accroissement du programme de rachats d'actifs. Le compte-rendu de cette réunion a révélé que les membres du comité étaient inquiets au sujet des ventes massives de GBP sur le marché des changes, ce qui a certainement incité au maintien du statu quo.

Tout cela ne change en rien le fait que l'économie britannique est toujours sur la pente descente, avec une récession en triple-creux qui semble évidente. De fait, les membres du comité vont regarder avec attention les nombreuses statistiques de cette semaine, notamment concernant les PMI manufacturier et construction, afin de savoir si l'économie britannique continue son grand plongeon. Des données plus faibles que prévu pourraient inciter la banque centrale à prendre de nouvelles mesures mais plusieurs analystes ont souligné que l'actuel gouverneur, Mervyn King, pourrait s'abstenir d'un tel geste juste quelques mois avant de céder sa place à Mark Carney. Encore une fois, il faut cependant aussi rappeler que lors des deux dernières réunions, Mervyn King a voté en faveur d'un accroissement du programme QE britannique de 25 milliards de GBP, et il devrait donc encore voter en ce sens ce jeudi.

Sans changement du montant alloué au programme de rachats d'actifs, cette réunion pourrait constituer un non évènement pour le marché, les investisseurs sur la livre sterling attendant alors la publication du compte-rendu de cette réunion dans les semaines à venir pour affiner leur stratégie de trading.

La décision de la BCE, le 4 avril dans la foulée de la BoE

Lors de la dernière réunion, la BCE a envoyé des signaux contradictoires aux investisseurs en abaissant les perspectives de croissance pour l'Union alors que le gouverneur Draghi a eu un discours plutôt optimiste concernant la santé économique de l'euroland.

Il sera intéressant de savoir si Mario Draghi va conserver cette approche lors de cette nouvelle réunion sachant qu'entre-temps il y a eu le sauvetage contesté de Chypre qui a accentué l'aversion au risque. Il sera aussi important de savoir si le gouverneur va s'exprimer au sujet de l'impasse politique en Italie, pays dont il est originaire.

En dépit de la grande incertitude dans la zone, la BCE a de grandes chances de maintenir son taux directeur inchangé à 0.75%. Les cambistes essaieront de devenir dans les propos de Mario Draghi lors de sa conférence de presse s'il envisage de modifier dans les mois à venir la politique monétaire. Il est cependant probable que le statu quo va demeurer encore pendant plusieurs mois.