dollar australien_forex.frPendant des mois, sous l'influence de la politique monétaire ultra-accommodante de la Banque du Japon, la devise à shorter (vendre) sur le marché des changes était le yen. Même si la tendance à l'affaiblissement du yen persiste, la monnaie est aujourd'hui incapable de franchir le cap des 100 yens et évolue en situation de range depuis face au dollar américain.

Les cambistes sont donc à la recherche d'alternatives de trading, et c'est justement le dollar australien qui a leurs faveurs.

De l'avis général, la tendance à long terme sur l'Aussie est à la baisse avec, pour les plus aventuriers, la possibilités de la paire perde plus de 40% de sa valeur en l'espace de 18 mois. Autrement, cela reviendrait à ce que le dollar australien/dollar américain tombe à environ 60 cents US contre 1.03 dollar actuellement.

La paire de devises pourrait trouver un solide support dans cet affaiblissement autour de 90-99 cents américains mais, une fois le support cassé, la baisse jusqu'à 60 cents pourrait seulement prendre quelques mois.

Depuis le début de la crise des subprimes, le dollar australien a affiché une solide résistance sur le marché des changes comparé à d'autres devises matières premières et a réussi a cours des deux dernières années à rester la plupart du temps au-dessus de la parité face à l'USD. Cependant, les signes de faiblesse sont évidents.

Ainsi, dans la foulée d'un mauvais indicateur PMI chinois, la paire est récemment tombée à un plus bas niveau depuis six semaines à 1.0219 avant de rebondir par la suite. A moyen terme, l'avenir est cependant sombre pour la devise australienne car les économistes prévoient un ralentissement économique en Chine et une probable chute, dans la foulée, de la demande de matières premières, ce qui aura un impact sensible sur l'économie australienne.

Ceci pourrait inciter la Banque de Réserve Australienne qui jusqu'à présent depuis janvier a maintenu ses taux inchangés à les baisser ce qui, selon la théorie monétariste, aurait un impact négatif pour la devise nationale.

D'ailleurs, les autorités politiques en Australie ne cachent pas que la force du dollar australien pose problème. Aujourd'hui, dans un discours avant de présenter le budget, le Premier ministre Julia Gillard a souligné que le taux de change élevé de l'AUD a joué un rôle décisif dans la chute des revenus du gouvernement à 12.3 milliards de dollars, soit moins que prévu, pour l'année fiscale qui se termine en juin.

Il faut donc que le marché des devises se prépare à un nouvel évènement de taille: la baisse du dollar australien qui pourrait vraiment débuter plus tôt que prévu et offrir au moins une nouvelle opportunité de trading à long terme aux cambistes.