the ira_sohn_foundation_23219Hier s'est tenue une conférence de premier plan pour les investisseurs mondiaux: the Sohn Investment Conference. Au menu, beaucoup d'intervenants, dont le célèbre gérant de fonds spéculatif Stanley Druckenmiller. Peu connu de ce côté-ci de l'Atlantique, il est une véritable légende pour Wall Street.

Son intervention n'est donc pas passée inaperçue. Il s'est concentré sur le marché des matières premières et la corrélation avec certaines monnaies. A son tour, sa vision est plutôt pessimiste. Considérant que la demande sur le marché des matières premières est en plein effondrement, notamment en raison d'un ralentissement des perspectives de croissance au niveau mondial, il a conseillé de "shorter", c'est-à-dire vendre les monnaies matières premières. En tête, le dollar australien et le dollar canadien.

Depuis plus de deux ans, Druckenmiller est baissier pour les matières premières mais cette fois, il pourrait bien avoir raison. Plusieurs autres figures de Wall Street ont récemment fait part de leur vision baissière pour ce marché, avec des répercussions prévisibles sur le dollar australien en particulier. Certains prévoient déjà une perte de près de 40% de la valeur de la devise australienne face au billet vert sur les dix-huit prochains mois!

Il faudra donc garder un oeil attentif sur l'évolution de l'Aussie car sa baisse pourrait constituer l'un des faits marquants de l'année 2013.