dollar amricain_forex_1Hier, le marché forex fut agité par les propos du ministre de l’économie japonais estimant que la hausse du yen, excessive, était sur le point d’étre entièrement corrigée. Ce qui a provoqué une chute du dollar sur le marché des changes assez conséquente. Sur la paire USD/JPY, le billet vert est tombé d’un pic de près de 4 ans et demi par rapport a la devise nippone. Il trébuche de 0.67% à 102.49. Le gouvernement japonais semble estimer que le niveau de 100 pour la paire est celui qui convient le mieux à la stratégie économique de l'archipel.

En Eurozone, l’éventuelle adoption par la BCE d'un taux de dépôt négatif a fragilisé l’euro. Depuis la dernière baisse des taux directeurs de la BCE, les salles de marché évoquent de plus en plus cette possibilité qui pourrait se concrétiser rapidement. La paire EUR/USD est descendue jusqu'à 1.2819 en fin de séance asiatique, son cours le plus bas du jour, puis s'est stabilisée vers 1.2847, grignotant 0.11%. La volatilité sur ce cross était donc au rendez-vous en dépit du jour férié en France.

Du côté des autres paires du forex, l'EUR/JPY est négocié à 131.91, en baisse de 0.40%. Face à l’amélioration des perspectives économiques asiatiques et notamment au Japon, la monnaie unique perd du terrain. Cette paire de devises trouve un support à 131.00, le plus bas de lundi, et une résistance à 132.54, le plus haut de vendredi. L’EUR/JPY termine en baisse de 0.44% pour toucher 131.88.

Enfin, l’indice du marché immobilier Rightmore maintenu à 2.1% hier a rassuré les cambistes sur l’avenir de la livre sterling face à de mauvais chiffres américains. En effet, l’indice d'activité de la Réserve Fédérale de Chicago a dérapé à -0.53 contre -0.23 précedemment ce qui confirme un ralentissement évident de l'activité économique outre-Atlantique. La livre sterling a pris l’avantage sur le dollar grimpant jusqu’à 1.5516 en seconde partie de séance européenne. Ce qui a permis à la paire GBP/USD de se stabiliser vers 1.5214.

Les enjeux de ce mardi:

A suivre, le compte rendu monétaire de la banque centrale australienne (RBA) qui pourrait par une déclaration optimiste poursuivre la tendance haussière de la paire AUD/USD après la forte baisse des semaines récentes.

Trois discours d’importance sont également prévus aux Etats Unis: celui du secrétaire du Trésor Mr Lew, puis les déclarations de Dudly & Bulard, membres du FOMC de la FED.

Pour la monnaie unique européenne, la séance qui s'annonce est plutôt calme a priori avec notamment les émissions de BTF français à 3, 6 et 12 mois en fin de matinée.

Enfin, dernier point principal ce jour, le Royaume-uni publira des chiffres très attendus: l’indice des prix à la consommation prévu à 2.6% ainsi que l’indice des prix à la production prévu à -1.1%. Ces chiffres sont d'une importance cruciale car certains milieux financiers craignent que la Banque d'Angleterre ne soit tentée de laisser filer l'inflation afin de prendre de nouvelles mesures exceptionnelles de relance de l'activité économique. La pression sera donc certainement sur les paires en GBP aujourd'hui.