Bilderberg 2013Il n'y a rien de pire à l'ère du numérique et du tout information qu'une réunion très discrète réunissant les hommes et les femmes les plus puissants de la planète dans les domaines de la finance, de la politique et de la diplomatie qui tient soigneusement à l'écart les médias.

C'est le cas de la réunion du Groupe Bilderberg qui se tient cette année du 6 au 9 juin à Londres, au Grove Hotel (ci-contre). Organisé chaque année depuis 1954, ce rassemblement informel comporte une liste prestigieuse de plus d'une centaine d'invités qui a été révélée par The Telegraph. A cette occasion, on retrouve notamment José Manuel Barroso, président de la Commission Européenne, Bjarne Corydon, ministre des Finances danois, Mario Monti, ancien Premier ministre italien ou encore Peter Löscher, actuel président et PDG de Siemens.

Dans cette short-list de personnalités, six Français y figurent, trois politiques, un intellectuel, trois hommes d'affaires et même un patron de presse. En substance, il s'agit de :

- Henri de Castries, PDG d'Axa Group, qui est un habitué des lieux

- Nicolas Barré, Directeur de la rédaction des Echos

- Olivier de Bavinchove, Commandant de l'Eurocorps

- François Fillon, Ancien Premier ministre

- Christine Lagarde, Directrice générale du FMI

- Thierry de Montbrial, Président de l'Institut français des relations internationales

- Valérie Pécresse, Membre du Parlement

- Jean-Dominique Senard, PDG, Michelin

Bien que l'agenda des conférences soit confidentiel, il est fort probable que l'un des sujets de discussion, en raison de l'actualité économique, sera le ralentissement de la croissance un peu partout dans le monde, qui fait craindre une reprise lente pour les pays développés avec un impact évident sur les performances des pays émergents.

Il y a fort à parier que cette édition 2013 va également une nouvelle fois provoquer la controverse et alimenter les théories conspirationnistes dans certains cercles.

On se souvient en effet de l'échange assez musclé entre Natacha Polony et Christine Ockrent en février 2013 sur le plateau de l'émission On n'est pas couché au sujet de la participation de cette dernière aux réunions du Groupe Bilderberg. Cette question avait à l'époque contribué à raviver sur le Net français les théories du complot.