prvisions Forex_de_Goldman_SachsLa banque d'affaires Goldman Sachs a publié ses prévisions pour les prochains mois concernant les principaux actifs financiers, avec quelques surprises pour le forex.

L'EURUSD à 1.40

En raison de la récession à l'oeuvre sur le Vieux-Continent, le marché est plutôt en position de vente sur l'eurodollar, ce qui n'est manifestement pas la stratégie adoptée par la firme de Wall Street. Au contraire, Goldman Sachs prévoit une paire EURUSD qui pourrait prendre jusqu'à 6% sur un an, avec un objectif de cours à 1.40 après une phase transitoire à 1.34 d'ici trois mois puis à 1.37 d'ici six mois.

Pour justifier cet optimisme, Goldman déclare s'attendre à de nouvelles mesures de la banque centrale européenne qui pourraient permettre à l'euro de remonter tandis que la FED a de grandes chances de retirer progressivement ces mesures exceptionnelles afin de revenir à une politique monétaire plus normale. Ce différentiel pourrait avantager l'euro, en dépit d'une situation économique encore délicate dans l'Union monétaire.

Vents contraires pour la livre sterling

La livre sterling devrait suivre une tendance inverse face au dollar américain avec une prévision plutôt baissière sur six mois, avec une baisse de 1.55 à 1.47 d'ici trois mois puis à 1.46 d'ici six mois. Goldman Sachs parie sur de nouvelles mesures d'assouplissement de la Banque d'Angleterre dès cet été, probablement en juillet, lorsque le nouveau gouverneur Mark Carney aura pris ses fonctions. On sait que le gouverneur sortant, Mervyn King, a notamment plaidé en faveur d'un renforcement du programme de rachats d'actifs, étape qui pourrait bientôt être franchie. La livre sterling ne devrait se ressaisir que d'ici un an en revenant vers 1.49 une fois que le marché aura intégré les changements de politique monétaire à venir.

Le yen franchit le cap de 110 face au dollar

Après avoir franchi le niveau de 100 yens pour un dollar, le marché des changes a connu une période d'incertitude qui pourrait encore durer. Toutefois, la banque d'affaires américaine reste confiante sur la capacité de hausse de la paire qui pourrait atteindre 110 yens d'ici un an. En d'autres termes, le cross de devises devrait atteindre le niveau jugé maximum pour le yen selon les autorités japonaises. Au début de l'année, un responsable nippon avait affirmé que le niveau de 110 yens pour un dollar est celui qu'il ne faut pas dépasser pour que l'affaiblissement du yen ne nuise pas au redressement économique. Goldman Sachs considère donc que ce niveau est jouable mais des remous sont à prévoir et le meilleur conseil est encore de se positionner sur le long terme avec un take profit à 110 yens.