chute du_prix_de_lorAprès une explosion de la valeur en 2011 allant jusqu’à 1900 dollars l’once, le cours de l’or ne cesse aujourd’hui de chuter d’heure en heure. Certains analystes craignent même passer en dessous de la barre des 1000$ d’ici peu de temps.

Depuis le début d’année, les cours des matières premières connaissent de fortes baisses. L’once d’or notamment a chuté de 30% depuis janvier 2013. La politique monétaire peu conventionnelle menée par la FED suite à la crise financière de 2007 avait pour but un assouplissement quantitatif à travers les rachats d’actifs. Cependant, la crainte des investisseurs que la banque centrale américaine ne poursuive pas cette politique a eu des conséquences sur le prix du métal jaune. Les investisseurs qui ne sont plus confrontés à un risque d’inflation se réfugient maintenant sur le dollar qui reprend de la valeur. Ce risque de faible inflation a donc fait chuter le cours de l’or puisque les métaux précieux restent un bouclier contre la hausse des prix.

Le marché ne fait plus réellement face à un risque systémique, les investisseurs ne demandent plus d’or mais préfèrent placer leur capital sur un marché avec des perspectives de gains plus importantes, contrairement à l’investissement or qui ne rapporte absolument rien si ce n’est une protection.  

La chute de l’or qui ne cesse de continuer risque de faire peut être baisser le métal jaune à 900 dollars. Cependant, il faut se poser la question de l’avenir du cours à moyen/long terme. Si celui-ci passe en dessous des 900 dollars, de nombreux producteurs vont devoir arrêter leur industrie, l’offre va alors diminuer. Cette phase pourra peut-être soudainement faire remonter le prix.

En analysant les variations de court terme on peut se rendre compte que le discours de la FED qui promet une poursuite de sa politique monétaire a permis à l’or de se renforcer de 3% en moins de 24h en atteignant un niveau de 1285$. La situation générale reste tout de même baissière avec une correction du marché qui demeure tant, notamment, que les investisseurs n'auront pas plus d'informations sur le processus de retrait progressif des mesures de rachats d'actifs de la FED. Rendez-vous en septembre. C'est à ce moment là que le programme de rachats pourrait baisser de 20 milliards de dollars selon les analystes. Confirmation à venir.