Yellen1. Janet Yellen est la première femme à la tête de la FED en 100 ans

Elle est également la première Démocrate à s'asseoir dans ce fauteuil depuis le départ de Paul Volcker en 1987.

2. Sa spécialité a trait aux questions liées à l'inflation et au chômage

En 1996, elle a participé à un débat l'opposant à Alan Greenspan au sujet de la cible d'inflation. Elle a notamment souligné à ce moment-là qu'une inflation trop faible peut nuire à l'économie autant qu'une inflation trop élevée. Dans le contexte économique actuel outre-Atlantique, elle milite pour des mesures plus agressives afin de faire baisser le taux de chômage tant que l'inflation reste contenue.

3. Elle avait prévu la bulle immobilière dès 2005

Elle n'est pas un prophète mais indéniablement c'est une économiste avec de grandes compétences. Lorsqu'elle était à la tête de la Réserve Fédérale de San Francisco, elle avait mis en garde contre le niveau anormalement élevé des prix de l'immobilier, laissant à penser qu'une bulle est en formation. Elle avait vu juste!

4. Elle a une grande expérience dans la communication de la FED

Depuis la crise des subprimes, la banque centrale américaine a essayé de mieux communiquer auprès du public pour jouer sur les anticipations des agents. En 2010, elle fut à la tête du comité de communication interne afin de mieux faire passer et expliquer les décisions de la FED. Elle est, ainsi, à l'origine du fameux forward guidance.

5. Elle a une grande influence sur les dernières décisions de la FED

Selon les derniers compte-rendus de la banque centrale américaine, elle a eu une grande influence sur les récentes décisions de politique monétaire, appelant à la poursuite des mesures de soutien, en établissant notamment des cibles d'inflation et de taux de chômage.

6. Elle est mariée à un prix Nobel

Qui se ressemble s'assemble…C'est sans surprise que Janet Yellen est mariée avec un petit génie de l'économie, George Ackerlof, qui a eu le prix Nobel d'économie en 2001. Leur mariage remonte à 1978 et apparemment une réelle connivence intellectuelle entre eux s'est tissée au fil des années.

C'est maintenant LA femme qui va diriger la politique monétaire américaine et influencer toute l'économie mondiale par ses décisions. Partisane de taux d'intérêts bas et de mesures plus agressives, ce n'est pas avec Janet Yellen que le fameux QE va s'arrêter de si tôt.