IPO de_Twitter_au_NYSEL'IPO de Twitter est l'évènement de cette fin d'année pour les boursicoteurs. Bien qu'ils soient nombreux à s'y intéresser de près, peu ont encore pris la décision définitive d'y participer. Voici peut-être de quoi vous convaincre de ne pas passer à côté de cette opportunité d'investissement.

Pourquoi l'IPO de Twitter n'a rien à voir avec l'introduction en bourse de Facebook

On a évidemment la tentation de comparer l'introduction en bourse du réseau social Facebook et celle de Twitter. A près tout, les deux compagnies évoluent plus ou moins sur le même créneau et sont volontiers présentées comme des concurrents directs.

Twitter a surtout essayé de faire son maximum pour apprendre des erreurs de Facebook. On se souvient que lors de l'introduction du réseau social, le cours avait chuté lourdement, en partie à cause de problèmes techniques sur le Nasdaq. De fait, Twitter a décidé la voie de la sagesse et de l'expérience en privilégiant l'indice historique de New York, le NYSE, plutôt que l'indice des valeurs technologiques. Ce qui devrait normalement éviter un quelconque bug technique.

Mais, surtout, Twitter dispose d'un environnement financier globalement favorable, ce qui n'était pas le cas pour Facebook. Les investisseurs sont plus réceptifs aux possibilités de croissance des réseaux sociaux dans un contexte économique au demeurant plus optimiste aux Etats-Unis. Enfin, on peut aussi mettre en avant l'attitude très responsable des dirigeants de Twitter qui ont su parler et communiquer auprès de Wall Street avec professionnalisme, ce qui n'avait pas été le cas de la firme dirigée par Mark Zuckerberg.

Twitter en quelques chiffres

Le réseau de micro-blogging affiche au niveau mondial environ 200 millions d'utilisateurs actifs par mois, et surtout des revenus qui ont doublé en un an grâce à l'introduction de la publicité sur Twitter. Etant donné le créneau que représente l'utilisation des applications mobiles, Twitter pourrait disposer d'une solide croissance dans les années à venir, ce qui a toutes les chances d'inciter les investisseurs à faire confiance à la firme.

Le prix d'introduction n'est pas encore dévoilée mais il pourrait être au moins de 20 dollars l'action. Il est aussi probable que Twitter soit incité lors de cette introduction en bourse à lever un maximum d'argent dans un contexte a priori favorable pour l'entreprise donc le prix de l'action pourrait même grimper selon certains experts au-dessus de 30 dollars. Pour rappel, l'introduction de Facebook a été faite à 38 dollars l'action, un montant habituellement considéré comme sur-évalué par les experts financiers.

Qu'attendre lors de la première journée de cotation de Twitter?

Il est bien-sûr impossible de savoir comment va se comporter l'action Twitter lors de sa première journée de cotation. On peut toutefois souligner que sur le marché américain, depuis janvier, les premières journées de cotation dans le cadre d'une IPO ont vu une hausse du cours en moyenne de 16.2% contre 13.3% lors des cinq dernières années.

Dans le cas d'un scénario catastrophe, les banques introductrices vont soutenir le cours de l'action, comme ce fut le cas pour Facebook, afin qu'il ne tombe pas en-dessous du niveau d'introduction, ce qui enverrait un signal très négatif aux investisseurs.