euroland euroNous nous trouvons à un moment particulier pour l'eurodollar. Nous sommes arrivés dans une situation nous invitant à réaliser des opérations de swing trading (opération hebdomadaire qui se gère plus facilement). Cette situation doit être accompagnée de signes appuyant les arguments que nous allons exposer (techniques et fondamentaux).

Premièrement, l’analyse technique. Fort appui sur le point 1.33275 confirmé déjà quatre fois. Le marché est en train de nous dire que ce niveau est un support très important. Dans l’analyse technique, il y a un deuxième niveau de support qui n'est pas encore arrivé mais que nous devons connaitre et prendre en compte dans le cas de mauvaises données économiques au cours de la semaine (deuxième support à 1.316). De notre point de vue, ce deuxième support serait une surprise puisque le RSI n'enregistre pas de niveau au-dessus de 30 points pour le moment.

Dans le cas d'absence de surprises (une surprise nous en avions déjà eu une avec l’annonce de Draghi quant aux baisses des taux interbancaires), nous avons, comme nous le commentions, un support effectif. Ce support permet de gérer le money management d’une manière excellente puisque le stop loss se placerait à 1.33 et les objectifs à suivre sont très ambitieux. Nous visons notamment des profits à 1.3468 et si c’était perforé nous pourrions être plus ambitieux encore en contemplant des objectifs à 1.36850 (approximativement +2.3%).

Sur le plan fondamental, nous pourrions ne pas être tant optimistes. Comme l'a dit l'un des meilleurs économistes espagnols, Daniel Lacalle, si Draghi a baissé les taux d’intérêts c'est dû au fait qu'il ne considère pas la situation macro-économique très bonne. Et effectivement, nous ne pouvons pas espérer que la situation s'améliore immédiatement. Ce qui est attendu quant aux données macroéconomiques au cours de cette semaine, ce sont des chiffres qui n'affectent pas très négativement la situation actuelle (cela signifie pas de grandes surprises). Pourquoi pourrions-nous voir une amélioration de l’euro sans une amélioration des données économiques? Simplement car le prix intègre les perspectives des investisseurs qui, avec cette baisse des taux d’intérêts, sont bonnes.