bourse de_madridLes annonces clés

En termes de nouvelles économiques, il y en aura peu aujourd'hui. L'attention des cambistes se concentrera essentiellement sur les ventes de maisons en cours aux Etats-Unis qui devraient rester stable après leur déclin précédent.

L'accord avec l'Iran va également avoir certaines répercussions sur les marchés financiers, et notamment au niveau des devises qui sont influencées par le cours du pétrole.

La plus importante annonce européenne de la semaine sera vendredi, en l'occurrence le niveau de l'inflation pour novembre, en estimation flash. Le consensus des analystes est à 0.8%, un niveau qui laisse une marge de manoeuvre confortable à la BCE.


L'accord intermédiaire avec l'Iran constitue l'annonce majeure du week-end. Cet accord prévoit un encadrement du programme nucléaire iranien en échange d'un assouplissement des sanctions occidentales. Cela ne devrait pas concerner dans un premier temps les exportations de pétrole mais le marché a cependant réagi positivement, avec une baisse des prix. Il ne s'agit pour le moment que d'un accord intermédiaire qui ouvre la voix à une mise en oeuvre pendant six mois avant d'atteindre éventuellement un accord permanent qui sera très difficile à faire accepter politiquement, du fait de l'opposition d'Israël qui possède de bons relais à Washington.

Au niveau de l'euroland, le français Coeuré, membre de la BCE, a dans un discours donné plus d'explications sur la décision de baisser le taux de refinancement en novembre, ce qui avait constitué une surprise pour le marché des changes. L'objectif est selon lui d'éviter le scénario de la déflation qui commence à s'affirmer dans plusieurs pays. Il a également laissé la porte ouverte à une nouvelle action de la BCE si nécessaire. Nous maintenons la forte possibilité au cours du premier semestre 2014 d'une troisième opération de refinancement à très long terme afin de soutenir le secteur bancaire européen.

Suite à l'actualité du week-end, le marché des devises est en mode risque ce matin, ce qui se traduit immédiatement par un déclin pendant la session asiatique du JPY, qui évoluait encore en fin de semaine dernière à un plus haut depuis mai. Des devises comme le dollar canadien, le rouble ou encore la couronne norvégienne ont de grandes chances de répercuter positivement dans les échanges aujourd'hui l'accord iranien. L'euro, en revanche, devrait rester sur la tendance des derniers jours, sans réel changement avec les chiffres américains attendus cet après-midi.

Enfin, au niveau du marché forex scandinave, le principal chiffre de cette semaine sera vendredi avec le PIB suédois. Il est probable que la donnée publiée constituera une déception pour les cambistes ce qui validerait notre positionnement long sur les paires EURSEK et NOKSEK.

N'oubliez pas de bien placer vos stop loss!