Congrs amricainLe marché des changes n'est pas encore en mode pause, mais presque. L'actualité de ce mercredi est relativement peu dense, avec un focus essentiellement sur l'Europe.

En Italie, le Premier ministre Enrico Letta va présenter son nouveau programme de gouvernement juste avant un vote de confiance qu'il devrait remporter en dépit de l'opposition d'une partie des élus soutenant Silvio Berlusconi.

Le chiffre de l'inflation pour l'Allemagne est attendu stable. Il sera toutefois intéressant de regarder de près les composants qui ont permis d'aboutir à cette estimation étant donné que la méthodologie suivie a changé. Il sera également possible d'extrapoler un peu afin d'avoir le chiffre pour décembre.

Au niveau des discours, le vice président de la BCE Vitor Constancio doit s'exprimer aujourd'hui en Allemagne mais sans que cette intervention ne soit un facteur de mouvements des taux de change.

Les points essentiels de la séance d'hier

Aux Etats-Unis, un accord bipartisan a été atteint sur le budget qui couvre les deux prochaines années, ce qui devrait permettre d'éviter un nouveau scénario catastrophe pour l'économie américaine. Un shutdown du gouvernement est évité pour au moins un certain temps ce qui constitue un facteur de stabilité pour les marchés financiers. A noter toutefois que cet accord ne prévoit pas d'augmenter le plafond de la dette et tous nouveaux emprunts devront faire l'objet d'une approbation et d'âpres discussions au Congrès en début d'année. Cet accord devrait normalement être voté formellement dans les prochains jours, juste avant la réunion de la FED des 17 et 18 décembre qui devrait selon les analystes aboutir à la réduction progressive du programme de rachats d'actifs.

En Europe, les ministres des Finances ont abouti à une première esquisse de ce que sera l'Union Bancaire mais de nombreux détails techniques n'ont pas encore été finalisés. L'un des points de contentieux a notamment trait au mécanisme de sauvetage des fonds et au partage du fardeau entre les pays participants. L'Allemagne a consenti à plusieurs concessions mais l'Union Bancaire a peu de chances d'être opérationnelle dans l'immédiat alors que c'est un mécanisme qui est essentiel pour restaurer la confiance des investisseurs dans le système financier du Vieux-Continent.

Nos prévisions forex du jour

L'EURUSD attire l'attention des cambistes en raison des évènements qui ont lieu des deux côtés de l'Atlantique. On constate en intraday un biais haussier mais nous maintenons notre recommandation baissière pour cette paire en raison du différentiel de taux et de politique monétaire entre les deux zones. La hausse reste limitée et l'enclenchement du tapering par la Réserve Fédérale devrait constituer un fort signal d'achat pour le dollar sur le marché.

Le même phénomène devrait se produire pour l'EURSEK qui a toutefois connu ces dernières séances de bonnes performances. Des chiffres faibles de la production industrielle pour la Suède ont permis à la paire de devises d'aller au-dessus de 9.00 hier mais juste avant la réunion de la Riksbank qui est prévue le 17 décembre, nous devrions assister à une inclinaison baissière de l'euro face à la monnaie suédoise.