enjeux forex_2013Nous anticipons de faibles volumes échangés pour cette dernière séance de trading forex de l'année. Pour ainsi dire.

Le PIB britannique au T3 devrait être confirmé à 0.8%, ce qui soutient la thèse d'un redressement économique en cours et devrait bénéficier à moyen terme à la livre sterling.

Les autres indicateurs macroéconomiques susceptibles d'intéresser les cambistes auront trait à la situation économique américaine. Après les nombreux chiffres de cette semaine, les intervenants de marché ont désormais un panorama complet de l'évolution de l'activité outre-Atlantique. Le contraste est frappant avec ce qui domine dans la zone euro.

La croissance américaine au T3 devrait être révisée à la hausse, à 3.8% en rythme annualisée, sous l'effet essentiellement de dépenses en services plus importantes que prévu au cours de la première estimation. Toutefois, le chiffre pour le T4 devrait être inférieur à en croire plusieurs membres du FOMC de la FED.

On s'attend par ailleurs à la révision à la hausse de la croissance de la consommation privée, avec un chiffre qui pourrait passer de 1.4% à 1.6% en rythme annualisé au T3.

Ces nouvelles économiques pourraient soutenir la progression du dollar américain, qui est selon nous une tendance lourde du marché des changes. Il faudra cependant gérer aussi la faiblesse des volumes qui pourrait entraîner des fluctuations importantes.

Les séances de la semaine prochaine seront, à cet égard, à éviter car nous serons face à la conjonction de deux phénomènes: la désertion du marché par les cambistes et la quasi-absence d'indicateurs macroéconomiques.