livre sterling_forex.frVoici trois raisons fondamentales et techniques expliquant pourquoi nous sommes haussiers sur la livre sterling:

1. Le Royaume-Uni renoue avec la croissance!

Il est difficile, même pour les plus farouches tenants de l'analyse technique forex, de ne pas être acheteur sur la livre sterling quand les fondamentaux économiques du Royaume-Uni sont aussi positifs. Tous les indicateurs sont dans le vert, les récents PMI ont souligné la forte poussée de l'activité, y compris dans la construction, un secteur qui était longtemps en berne, et c'est donc sans surprise pour les cambistes que les récents chiffres du chômage ont été très bons.

Le taux de chômage britannique a chuté, comme publié hier, de 7.6% à 7.4% ce qui est le plus bas depuis avril 2009. Les demandes d'allocation chômage ont en parallèle chuté et il est probable que la Banque d'Angleterre (BoE), dans des conditions aussi favorables, réussisse son pari de faire descendre le taux de chômage sous 7% en 2014.

2. La BoE pourrait agir plus vite que prévu

Officiellement, c'est bien le statu quo qui demeure au Royaume-Uni en matière de politique monétaire et plusieurs officiels de la banque centrale s'évertuent à répéter ce discours depuis plusieurs semaines. Cependant, si la courbe du PIB continue sur cette lancée, il est de plus en plus probable que la banque centrale va augmenter ses taux directeurs avant 2016.

Ce facteur ne devrait pas influencer dans l'immédiat les taux de change, la BoE va d'ailleurs probablement réaffirmer lors de sa prochaine réunion son biais baissier, mais c'est une donnée à prendre sérieusement en considération.

3. L'analyse technique forex plaide en faveur de la hausse

On sait qu'ils sont nombreux sur le forex à ne croire qu'en l'analyse technique, voici donc de quoi conforter notre stratégie haussière sur la livre sterling. En effet, la paire GBPUSD est en phase de test de la zone de support à 1.6250. Pourquoi est-ce une zone importante? Car il s'agit d'un retracement de Fibonacci mais également d'une ancienne résistance, et non pas des moindres. Le rebond est donc fortement probable.