FED forex- En Eurozone, les ventes au détail devraient augmenter de 0.6% en mensuel en novembre, sous l'effet essentiellement de très bons chiffres allemands. En revanche, le taux de chômage est toujours attendu élevé à 12.1% de la population active.

- Les commandes industrielles en Allemagne devraient croître de 2% en novembre sur un mois. C'est une estimation légèrement au-dessus du consensus mais qui reflète surtout les récents bons indicateurs du pays.

- Aux Etats-Unis, l'annonce du jour aura trait à la divulgation du compte-rendu de la dernière réunion du FOMC de décembre ce qui devrait permettre aux cambistes d'avoir plus d'informations sur le processus en cours de tapering.

La session asiatique a été marquée par une poursuite de l'affaiblissement du yen face à ses principales contreparties alors que le Forex anticipe prochainement de nouvelles mesures de la part de la Banque du Japon. C'est le mouvement inverse qui a lieu pour le dollar américain qui est en phase de redressement quasi-généralisé. On notera hier que Eric Rosengren, membre de la FED, a déclaré que la banque centrale américaine ne va diminuer que très graduellement le montant de ses rachats d'actifs par mois. Ce qui a au final confirmé de précédents propos tenus par Ben Bernanke.

Au niveau des marchés émergents, la volatilité est fortement de retour depuis le déut de la semaine. On constate une élévation des tensions dans plusieurs zones: les CDS de la Malaisie ont atteint un plus haut depuis deux ans en raison de craintes sur la croissance tandis que le marché noir des devises en Argentine continue de croître alors que l'inflation dans le pays parait incontrôlable. Selon le consensus des économistes, la hausse générale des prix est proche de 30% en annuel.

On attend ce matin la publication du compte-rendu de la dernière réunion de la banque centrale suédoise qui avait vu la baisse de 25 points de base du taux directeur. En Norvège, le marché des changes fera attention aux données de la production manufacturière avec une attente de +0.3% en novembre en mensuel après trois mois consécutifs de baisse. Ce qui devrait aider la devise nationale face à l'euro.

Au niveau de la publication du compte-rendu du FOMC, le marché devra se focaliser sur deux éléments: la position de la nouvelle présidente Janet Yellen, puisqu'à partir de la fin du mois elle va conduire la politique monétaire américaine, et l'évolution du forward guidance. Du fait de la baisse continue du taux de chômage outre-Atlantique, la question est maintenant de savoir si le FOMC envisage de revoir à la baisse son objectif de taux de chômage. Plusieurs économistes avaient évoqué cette possibilité qui n'avait toutefois pas été confirmée pour le moment par Ben Bernanke au cours de sa conférence de presse de décembre.

Le marché des changes

Le dollar canadien a subi des ventes massives hier après un PMI Ivey très décevant. Un fort mouvement à la baisse pourrait avoir lieu sur la devise au cours des prochains mois alors que la Banque du Canada risque d'être contrainte d'opérer de nouveaux assouplissements. Il conviendra donc d'être attentif à l'évolution du CAD face à l'USD au cours des prochaines séances.

Le focus Forex du jour sera pour l'eurodollar en raison du compte-rendu de ce soir. On a noté au cours des fêtes de fin d'année que le marché était acheteur sur l'euro, et ce positionnement semble encore être majoritaire. Nous maintenons toutefois notre biais baissier sur ce cross de devises étant donné la possibilité de nouvelles mesures de la part de la BCE. La réunion prévue demain devrait d'ailleurs entraîner la paire à la baisse étant donné que Mario Draghi va certainement évoquer le risque de déflation dans la zone euro. Au niveau du marché mondial des devises, le dollar maintient son avantage puisque le Dollar Index est très bien positionné. La hausse est cependant plus notable face aux devises des pays émergents que face aux monnaies des grands pays développés.

La volatilité pourrait être importante cet après-midi. Pensez à bien placer vos stop loss et éventuellement à couvrir vos positions grâce au hedging.