chmage amricainLe premier rapport sur l'emploi et le chômage est annoncé à 14h30 ce jour.

Nous anticipons en ligne avec le consensus du marché 200.000 créations nettes d'emplois non agricoles avec un taux de chômage qui pourrait pointer à 7.1%.

Hier, les Etats-Unis ont annoncé une baisse des revendications chômage avec 330k revendications hebdomadaires contre un consensus à 331k. Le chiffre précédent a été révisé à 345k.

Toutefois, au regard des différentes informations disponibles pour le marché, notamment les enquêtes régionales qui permettent également d'avoir des données sur l'emploi, le rythme de créations pour décembre demeure modéré. L'horizon économique américain s'éclaircit mais les entreprises ont limité les embauches en fin d'année avant une reprise plus soutenue dès le T1 2014.

Le chiffre des créations d'emplois sera inévitablement inférieur à novembre et la montée suggérée du taux de chômage officiel est surtout liée à une hausse de la population active. Les NFPs de décembre vont donc essentiellement confirmer la tendance, avec cependant un ajustement de fin d'année.

A moyen / long terme, les perspectives sont excellentes puisque la nouvelle présidente de la FED annonce une croissance pour 2014 qui pourrait même dépasser le niveau estimé de 3%. La baisse du chômage va donc s'accompagner d'un retrait progressif des mesures de politique monétaire, avec la possibilité d'une diminution plus rapide du montant mensuel des rachats d'actifs. Comme suggéré par le dernier compte-rendu de la réunion de la FED de décembre.

Sur le Forex, l'euro/dollar a plongé sous 1.3560 dans la foulée des propos du gouverneur Draghi annonçant que la situation économique de l'Union pourrait forcer la BCE à maintenir plus longtemps qu'annoncé les taux bas. Toutefois, les chiffres attendus par le consensus concernant le chômage américain pourraient favoriser l'appétit au risque. Par corollaire profiter à l'euro.

A court terme, l'orientation est encore à la hausse pour la monnaie unique bien que nous soyons vendeurs à moyen / long terme. Il faudra bien penser cet après-midi à se protéger contre la volatilité en plaçant son stop loss et également en allégeant voire clôturant ses positions avant la publication du rapport.