argent billets_volantsUne seule annonce économique va réellement importer pour les cambistes ce vendredi: le rapport sur l'emploi et le chômage aux Etats-Unis à 14h30.

Ce rapport est d'autant plus attendu que la FED a récemment décidé de modifier le montant mensuel de ses rachats d'actifs, avec effet à partir de janvier. Le consensus des économistes est plutôt optimiste avec une moyenne de 200.000 créations. Les économistes les plus optimistes tablent sur 250.000 tandis que l'estimation la plus basse venant de Wall Street est à 100.000.

Le consensus Bloomberg à propos du taux de chômage officiel est de 7% mais nous estimons qu'il pourrait légèrement augmenter à 7.1% en décembre simplement sous l'effet d'une hausse de la population active. Si ce mouvement est confirmé, il ne devrait cependant pas modifier le comportement des investisseurs sur le marché.

Une myriade d'autres indicateurs macroéconomiques est aussi prévue ce jour mais avec un effet immédiat sur les taux de change qui est très limité. Il s'agit notamment de l'indice de la production industrielle française pour novembre, de l'enquête BdF du mois dernier ou encore de la production industrielle britannique. Plusieurs perspectives économiques seront publiées également, pour la France, l'Allemagne ou encore l'Italie.

Cependant, la réaction de l'euro sera probablement minime puisque les investisseurs vont plutôt vouloir maintenir leurs positions intactes juste avant le rapport américain de l'après-midi. Qui, au passage, donnera le ton sur le Forex pour les séances à venir.

Elément d'intérêt final pour le marché des changes, il faudra faire attention à la revue de Moody's concernant le Portugal. Pour l'instant, la note de crédit du pays est dans la catégorie des investissements risqués (Ba3) mais avec perspective stable. Il est probable que l'agence de notation maintienne le statu quo. L'orientation optimiste des marchés, symbolisée par la bonne émission obligataire irlandaise de ce début d'année, devrait également profiter au Portugal.