dollar US_2Nous anticipons aujourd'hui une journée favorable au rééquilibrage sur le marché des changes après la forte volatilité de vendredi après-midi liée à la publication des NFP pour décembre 2013. Le mouvement sera aussi perceptible sur les marchés actions et sur l'or.

Pour rappel, les créations d'emplois ont été bien en-dessous du consensus du marché avec seulement 74.000 créations contre un consensus à 200.000.

Les économistes attendaient un chiffre moins bon qu'en novembre mais ce fort recul laisse perplexe.

L'autre aspect qui a été moins commenté par le marché, c'est le fait que le taux de chômage a malgré tout fortement décru en passant de 7% à 6.7%. Cette chute considérable s'explique en fait par la dégringolade du taux de participation qui est désormais à un plus bas depuis 1978. En période de crise, on parle ainsi de chômeurs découragés qui sortent ainsi des statistiques officielles.

Le succès lié à la baisse du taux officiel ne devrait pas entraîner d'accélération pour l'instant au niveau du retrait des mesures exceptionnelles de soutien de la FED. En effet, Ben Bernanke avait à maintes reprises déjà souligné que le FOMC ne surveille pas uniquement le taux de chômage national mais prend aussi en compte d'autres statistiques, comme le taux de participation.

Les autres annonces de ce lundi n'auront qu'un effet minime sur les taux de changes avec la production industrielle pour novembre en Italie avec un consensus stable à 0.5%. Après les mauvais chiffres de la semaine dernière, le pays reste dans le radar des investisseurs.

Enfin, sur le plan américain, le rapport sur le budget pour décembre sera publié à 20h00 et constituera une information pertinente uniquement pour les économistes et non pour les cambistes.

Nous devrions donc assister aussi à un phénomène de rattrapage sur les paires qui ont perdu beaucoup de terrain en fin de semaine dernière sous l'effet de la surprise des NFP mais les tendance esquissées depuis le début de l'année sur le Forex sont toujours d'actualité.