eurozoneComme c'est couramment le cas en début de semaine, le marché des changes affiche une certaine quiétude et il est fortement probable que ce soient encore les NFP publiés vendredi dernier qui influencent les tendances sur les paires majeures.

A noter toutefois l'importance de trois indicateurs ce matin qui vont permettre d'avoir un panorama économique plus complet de la situation en eurozone et particulièrement en France.

A 8h45, la production industrielle et la production manufacturière pour décembre dans notre pays sont annoncés avec des chiffres qui devraient confirmer un ralentissement. La production industrielle n'est ainsi attendue qu'en hausse de 0.2% contre 1.3% précédemment. Contrairement aux Etats-Unis, les mauvais conditions climatiques ne sont pas à blâmer. En revanche, l'incapacité du gouvernement à rétablir la confiance, en dépit de la présentation du pacte de compétitivité, est certainement la cause la plus significative du décrochage français.

A priori, l'impact sur l'euro sera nul.

Autre chiffre mais cette fois pour l'Union Monétaire: l'indice Sentix de confiance des investisseurs pour février sera communiqué à 10h30. Le consensus table sur un niveau de 10.3 ce qui serait inférieur au niveau de janvier à 11.9. La question de la déflation et des moyens que pourrait mettre en oeuvre la BCE constitue un enjeu crucial pour les investisseurs et devrait expliquer ce recul. On notera toutefois que l'indice Sentix se trouve à un bon niveau. La situation économique allemande est toujours un élément de confiance favorable.

Le marché Forex ne devrait pas répercuter grandement ces trois indicateurs. Les tendances esquissées lors de la séance de vendredi dernier vont dominer, en particulier sur l'EURUSD. C'est donc une séance de trading a priori calme qui s'annonce.