Mark Carney Dimanche 16 février, avait lieu le discours de Mark Carney, gouverneur de la banque d’Angleterre. Ci-dessous, quelques éléments qui laissent à penser que, petit à petit, le gouverneur gagne la confiance des traders.

Une croissance rapide

La BOE prévoie une croissance de son PIB de 3,4% cette année, ce qui placerait l’économie du Royaume-Uni dans une belle position à l’échelle du monde développé. Le taux de chômage de 7,1% se rapproche du seuil établi par les décideurs (7%) pour permettre d’envisager une augmentation des taux bancaires de 0.5%.

Malgré les déclarations de Carney la semaine dernière concernant une refonte de l’orientation de la BOE, les traders ont encore placé de nombreux paris sur une hausse des taux. Les coûts d'emprunt plus élevés ont en effet tendance à stimuler une monnaie parce qu'ils attirent l'investissement international.
Porté par cette dynamique de croissance, le Royaume-Uni augmente ainsi progressivement son capital confiance. 

La livre sterling


Le volume des échanges de sterling à court terme a atteint un record de 2,01 millions de contrats le 12 février dernier (selon l’Intercontinental Exchange Group Inc). Cela engendrera probablement une première hausse des taux de la BOE au premier trimestre 2015. La livre a également grimpé avec des niveaux que l’on n'avait pas vu depuis novembre 2009.

Une hausse limitée et progressive

Selon le gouverneur Carney, la hausse des taux d’intérêt sera limitée et progressive en raison d’incertitudes persistantes, la faiblesse de l’économie de la zone euro en faisant partie. Il déclare « ce que nous avons vu est une reprise tirée par la consommation, ce que nous n'avons pas encore vu est l'investissement des entreprises. Nous n'avons pas vu le niveau des exportations nettes ».

L’héritage d’une politique bien menée

Carney bénéficie de politiques mises en place par son prédécesseur Mervyn King, dont le second mandat a été marqué par des efforts visant à relancer une économie en berne pendant cinq trimestres consécutifs

La récolte des efforts de King

Carney peut donc remercier King car il récolte maintenant les avantages de la politique menée par ce dernier. Les perspectives de croissance pour le Royaume-Uni se sont nettement améliorées.
Citigroup, le plus grand trader de devises ne s’y est d’ailleurs pas trompé, il prédit que la livre sterling grimpera à 1,70 dollars d'ici la fin du mois de mars.

L’ensemble de ces perspectives confère au Royaume –Uni une position confortable à venir. Bien aidé par les politiques mises en place par King, le précédent gouverneur, Carney rallie progressivement les traders vers le marché anglais désormais rassurés par les annonces d’une croissance économique favorable.