Banque dangleterre forexComme prévu, la banque centrale d’Angleterre a maintenu l’orientation de sa politique monétaire. Les achats d’actifs ont ainsi stagnés à 375 milliards de livres sterling tout comme les taux d’intérêt d’ailleurs qui restent inchangés à 0.50%. Alors que les traders espèrent toujours que la BoE relève ces derniers il semblerait que ce ne soit pourtant toujours pas à l’ordre du jour. En effet, l’économie britannique a montré quelques signes de ralentissement notamment au niveau de la performance de son industrie. Notons également que la banque centrale anglaise continue de réduire les pressions inflationnistes qu’elle subit.

Les données économiques du Royaume-Uni de la semaine dernière sont en deçà des attentes, les secteurs de l’industrie, des services et de la construction marquent, en effet, un peu le pas. Le mois de mars reflète donc une expansion de l’économie anglaise plus faible qu’au cours des mois précédents. Dans la mesure où ces données sont des composantes majeures de la croissance économique globale, les analystes prévoient que le Royaume-Uni imprime un PIB moins favorable que prévu pour le premier trimestre de 2014. De plus, l’indice annuel des prix à la consommation, IPC, se situe à son plus bas niveau depuis 4 ans, avec 1.7% alors que l’objectif de la banque centrale est à 2%.

Cependant, les afficionados de la monnaie britannique peuvent conserver un petit espoir de voir les taux d’intérêt être relevés dans la mesure où le gouverneur Carney a laissé entendre que ce dernier pourrait être augmenté avant les élections générales. Si l’on s’en tient à ce scénario, ce ne sera quand même pas pour tout de suite car ces dernières ne sont pas prévues avant le mois de mai 2015. Malgré cela, le FMI a récemment mis à jour ses prévisions de PIB pour l'économie britannique, citant qu'il pourrait croître de 2,9% cette année, le rythme le plus rapide des pays du G7. La BoE pourrait également être désireuse de réduire les pressions à la hausse des prix de l'immobilier, rappelons que le maintien des taux trop bas pendant trop longtemps peut provoquer des bulles spéculatives des prix des actifs. Ces éléments pourraient donc faire que la relève des taux d’intérêt intervienne plus tôt que prévu.

Pour l’instant, l’attentisme est toujours de mise sur le marché des changes. Notez que la paire GBP-USD teste actuellement des niveaux de résistance clés. Les données économiques à venir du Royaume Uni continueront d’avoir probablement des effets sur le mouvement de la livre sterling dans les prochaines semaines. Notre conseil est donc d’attendre les futures publications de la banque centrale d’Angleterre afin de savoir si oui ou non le gouverneur Carney relèvera les taux d’intérêt.