banque centrale australie forexL’Australie publiait hier son compte-rendu de politique monétaire. Ce qu’il faut retenir de cette déclaration c’est que le dollar australien semble s’épuisé. Nous verrons dans cet article les facteurs fondamentaux qui pourraient pousser l’AUD vers des niveaux inférieurs à ce qu’il a connu récemment.

Compressions budgétaires du gouvernement
Le dollar australien est sous pression depuis que le gouvernement a annoncé la semaine dernière une politique de compression budgétaire et des changements structurels. Les responsables visent, en effet, à transformer le déficit croissant en excédent dans les 10 ans à venir afin d’éviter tout problème d’endettement. Cela implique beaucoup de réductions de dépenses en particulier sur les soins de santé, d’enseignement supérieur, de pensions,…
Cette annonce a engendré de nombreuses réactions car ces mesures empièteront directement sur certains droits et avantages des contribuables australiens. L’annonce de l’agence de notation S&P concernant le triple A et sa possible dégradation si ces compressions budgétaires n’étaient pas mises en place correctement n’ont pas non plus aidé la monnaie australienne. Cela signifie que le gouvernement doit faire tout ce qu’il faut pour réduire le déficit, même si cela signifie une croissance économique plus faible.

Ralentissement en Chine
Avec une croissance intérieure qui devrait en prendre un coup, la perspective d’un ralentissement de la demande chinoise serait un double coup pour l’économie australienne. Nous vous rappelons que la Chine est le partenaire numéro un de l’Australie en matière d’exportation. En d’autres termes, le ralentissement de l’économie chinoise nuirait fortement à l’économie mondiale en générale et à la balance commerciale australienne en particulier.

Un compte rendu de la RBA prudent
Avec cela, il n’est pas surprenant que les dernières minutes de la RBA aient été parsemées de prudence. Les décideurs ont, en effet, noté que les chiffres de l’inflation avaient été plus faibles que prévu et cela a entrainé une pression sur les prix, révélant ainsi une croissance minime des salaires.
L’embauche et les dépenses ont également ralenti ces derniers mois et les membres de la RBA ne s’attendent pas à de nouveaux gains concernant les exportations.

Retour de l’aversion pour le risque ?
Les récents événements thaïlandais et l’application de la loi martiale ne peuvent pas directement affecter l’économie australienne mais cette instabilité politique pourrait entrainer le retour du sentiment de risque sur les marchés financiers.
Gardez à l’esprit que la crise en Ukraine et en Russie n’est pas non plus terminée et que les risques géopolitiques ont tendance à entrainer une fuite vers les monnaies refuges. Cela n’augure donc rien de bon concernant le rendement de devise comme le dollar australien.

On surveillera donc de près le dollar australien car au regard de tout cela, il y a de fortes chances qu’il imprime des pertes dans les jours à venir.
.