BCE forexLes résultats des élections législatives qui se déroulaient ce weekend dans l’ensemble des pays membres de l’Union européenne ont révélé des résultats qui pourraient secouer les politiques économiques de ces états. Voici un rapide aperçu de ce que vous devez savoir.

Victoires écrasantes pour les partis anti européens
Comme l'a souligné le premier ministre français Manuel Valls, la victoire des partis protestataires est un tremblement de terre dans la mesure ou elle laisse planer un renversement de politique de la zone euro. Les analystes s’accordent à dire que ces résultats sont le reflet de la frustration croissante de la mauvaise gestion de la crise par ses dirigeants.
En France, le front national empoche un quart du total des voix exprimées tandis que le parti socialiste au pouvoir pointe à seulement 15%. Au Royaume Uni, le parti de l’indépendance a pris la tête avec 27% des voix et en Grèce le parti politique au pouvoir n’obtiendrait que 2 sièges sur les 300 que compte le Parlement.

Plus d’unité entre la France et l’Allemagne ?
Ce qu’il est intéressant de noter, c’est que les partis contre l’austérité et le chômage sont sortis vainqueurs. Cela pourraient augmenter les chances que les législateurs fassent pression pour mettre en place des réformes économiques. L’affaiblissement du parti socialiste de F.Hollande pourrait laisser la chancelière allemande Angela Merkel sans son soutien habituel quand il faudra mettre en place des compressions budgétaires strictes dans la zone euro.
Selon cette dernière, les européens sont moins intéressé par la question relative à la modification du traité ou non que par le fait de savoir si l’UE va entrainer des différence sur leurs vies. Beaucoup de contribuables s’accordent en effet sur le fait que les mesures d’austérité font déraper la reprise économique de la région.

Des réactions sur le marché globalement positives pour l’euro.
Malgré le changement potentiel dans le paysage politique de la zone euro, les résultats des élections n’ont pas eu plus d’effets que ça sur l'euro. L’EUR-USD a réussi à revenir au dessus de 1.3650 en début de semaine et la paire EUR-JPY a réussi à remonter au-dessus de 139.00.
Peut être que les marchés sont impatients de voir arriver une série de réformes économiques qui réduiraient d’une part les déficits publics et d’autres part soutiendrait la croissance globale. Beaucoup de traders sont, en effet, persuadés que les politiques précédentes ont échoué et qu’il est temps de mettre en place d’autres idées.