fomc forexSur toutes les déclarations des banques centrales prévues cette semaine, celle du FOMC avait le plus grand potentiel pour perturber le marché des changes et ce fut le cas. Malheureusement pour les taureaux de dollars, les annonces de la fed ont déclenché une vente massive de la monnaie américaine. Nous vous exposerons les raisons dans cet article.

Des prévisions de croissance déclassées
Comme prévu, la fed a reconnu les récentes améliorations de l’économie américaine et a décidé de poursuivre son plan de réduction d’achat d’actifs. Les décideurs sont même venus avec des estimations plus optimistes concernant l’emploi et l’inflation cette année. Ils ont ainsi prédit que le chômage pourrait tomber à 6% et l’IPC atteindre 1,7%.
Ce qui a pris la plupart des participants au marché des changes par surprise, ce sont les prévisions de PIB réduites pour 2014. Alors qu’ils l’estimaient entre 2,8% et 3% il y a un mois, ils ont réduit leurs prévisions de 2,1% à -2,3%. Voilà un signal très contradictoire !

Pas d’échéancier de serrage
Concernant le calendrier du resserrement de politique monétaire, Yellen ne semble plus aussi encline qu’il y a quelques semaines. Non seulement cela révèle une vision beaucoup moins optimiste qu’initialement mais cela inscrit aussi la banque centrale américaine comme moins belliciste que quelques autres grandes banques.
La gouverneur Yellen a en effet souligné que le resserrement se ferait par étapes mesurées et que les taux d’intérêt resteront bas pour un certain temps après la fin de la politique de réduction d’achat d’actifs.

Retour de l’appétit pour le risque
Si les fondamentaux ont été la force motrice majeure du prix du dollar au cours des derniers mois, il semble que l’appétit pour le risque a peut être reçu un coup de main pour renvoyer la devise vers un niveau plus faible à la fin de la dernière déclaration du FOMC.
Les actions américaines se sont rassemblées après que Yellen a annoncé de meilleures perspectives concernant l’emploi et l’inflation et promis le maintien des taux d’intérêt à un bas niveau. L’indice S &P a bondi de 0,8% pour atteindre un niveau record de 1,056.99 et l’indice Naqdaq a marqué une quatrième journée de hausse avec 4,362.84. Cela montre que les entreprises et investisseurs américains ont pris les mots de Yellen comme le signe que le soutien économique ne serait pas supprimé quand bien même, les perspectives seraient de nature à s’améliorer. Le résultat c’est qu’ils sont assez confiants pour acheter des actifs plus risqués en échange de valeurs refuges comme le dollar américain.

Voilà en substance les raisons pour lesquelles la déclaration du FOMC a entrainé une vente massive de dollar, reste à savoir s’il s’agissait juste d’une réaction instinctive ou d'une tendance plus profonde.