dragui forexLes Etats-Unis publiaient leur rapport NFP la semaine dernière juste avant le grand départ estival du mois de juillet. C’est maintenant au tour de la BCE, nous décortiquerons dans cet article ce qu’il faut en retenir et son impact sur le marché des changes.

La BCE prête pour une nouvelle relance
Comme prévu, le gouverneur Draghi et ses hommes ont décidé de maintenir les taux d’intérêt et la politique monétaire inchangés pour le moment car ils viennent de dévoiler un tas de mesures d’assouplissement dans leur précédente déclaration.
Cependant, le gouverneur de la banque centrale européenne a réaffirmé qu’il serait prêt à aller plus loin dans la relance si l’économie continuait à s’affaiblir.
Les membres de la BCE ont rappelé aux observateurs du marché que les taux resteront bas pour une période prolongée qui pourrait aller jusqu’à 2016. Rappelons que ces mesures ont été prises pour pousser l’inflation au plus près de leur cible de 2%, elle est actuellement bien loin des attentes puisqu’elle se situe à 0,5%.

Davantage de détail sur le LTRO
Dans ses déclarations précédentes, Draghi avait en effet énoncé un LTRO à partir de septembre et décembre. Cette fois-ci, Mario Draghi a été plus loin puisqu’il a précisé que ce système ferait en sorte que les banques du secteur privé canalisent davantage de liquidité. Les banques seraient, en effet, tenues de maintenir des niveaux de prêt spécifiques ou forcées de rembourser leurs prêts existants après 2 ans. Si cela venait à se produire, cela conduirait les banques qui profitent des taux de prêt bon marché pour obtenir plus de fonds pour réparer leurs bilans ou rembourser la dette à s’assurer que ces fonds soient acheminés vers l’économie. Grâce à cette mesure, la BCE éviterait l’accumulation d’argent dans les coffres des banques.

Un changement de calendrier de déclaration
Autre annonce révolutionnaire faite par la BCE le fait qu’elle tiendrait désormais sa réunion de politique monétaire toutes les 6 semaines. Ce changement devrait donner aux décideurs de la banque centrale européenne plus de temps pour prendre en compte de nouvelles données avant de discuter de leur évaluation et de leurs perspectives économiques.

Des comptes rendus de réunion désormais publiés
Le nouveau calendrier de la BCE devrait également donner aux décideurs assez de temps pour publier les comptes rendus de leurs réunions. Non seulement cela améliorera la transparence de la BCE mais cela devrait aussi aider le marché, tributaire du parti pris de la banque centrale. Draghi a indiqué que ces comptes rendus seraient publiés deux semaines après la déclaration relative aux taux d’intérêt.

Ces annonces sont susceptibles d’entrainer un renforcement des paires incluant l’euro mais gardez cependant à l’esprit que ces changements n’interviendront qu’en janvier 2015. La banque centrale a donc encore quelques taux d’intérêt mensuels à sortir d’ici là et cela impactera inévitablement le marché.