Dollar canadien forexVous vous demandez si sur le forex le dollar canadien va continuer ses gains ? Jetons un œil aux dernières données économiques canadiennes pour le savoir.

Balance commerciale
La dernière version de la balance commerciale a montré que les exportations ont augmenté à un niveau record au mois de mai, réduisant ainsi le déficit d’1 milliard de dollars canadiens à 0,2 milliards.
Les éléments du rapport ont révélé que la croissance des exportations reposent principalement sur la hausse des achats de pièces automobiles et sur un redressement des ventes de biens de consommation. Pendant ce temps, les importations ont diminué de 0,3%, l’écho d’un rebond de la demande de produits fabriqués localement. Gardez à l’esprit que 65% des exportations canadiennes sont à destination des Etats-Unis cela signifie que cette reprise pourrait être maintenu si les américains maintiennent la leur.

Production
Contrairement aux données commerciales solides, les chiffres relatifs à la production se sont révélés plus sombres. Plus tôt cette semaine, l’indice PMI a, en effet, enregistré une baisse de 48,2 à 46,9 soit une contraction de l’industrie assez significative. Les analystes attendaient quant à eux une amélioration à 51,3.
Les emplois, les stocks, les livraisons, composants de cet indice ont tous affiché des valeurs inférieures par rapport au mois précédent. L’indice des prix a, quant à lui, imprimé une lecture plus élevée, cela signifie de meilleures perspectives du chiffre de l’inflation.

Inflation
L’Indice des Prix à la Consommation, IPC, a connu une hausse de 0,5% en mai. Notez qu’on s’attendait certes à une augmentation mais plutôt de l’ordre de 0,2% que de 0,5%.
Cependant, l’ensemble des indicateurs laisse à penser qu’un possible ralentissement pourrait survenir. L’indice des prix des matières premières pour juin a, en effet, augmenté de seulement 0,4% alors qu’on s’attendait à un chiffre de 1,3%. L’indice des prix des produits industriels a également montré un triste déclin de 0,5% alors que les analystes voyaient une hausse de 0,4%.

Ventes au détail
Dernier point mais pas des moindres, les ventes au détail. Avec un bond d’1,1%, elles ont dépassé les attentes qui prévoyaient une simple hausse de 0,4%. Ajoutez à cela une révision de 0,1% des dépenses de consommation et de 0,2% des ventes au détail de titre des chiffres du mois dernier. Les ventes en gros, considérées comme un indicateur avancé des dépenses de consommation, ont affiché des chiffres impressionnants. Les détaillants ont ainsi augmenté leurs achats en gros de 1,2%.
Bien sur, les gains potentiels des dépensent dépendent aussi de la situation de l’emploi et le Canada devrait fournir une image plus claire de son économie demain quand son rapport sur l’emploi sortira.

Jusque là, les données canadiennes se sont révélées assez bonnes grâce notamment à l’augmentation prévue du niveau des prix et à une dépense intérieure soutenue. Si les chiffres continuent dans cette voie, il y de forte chance que la santé du dollar canadien se maintienne.