franc_suisse.jpgHier, la Banque Nationale Suisse a pris totalement de court les investisseurs du marché des changes en décidant de réduire ses taux de 100 points de base. En effet, alors que les traders avaient les yeux fixés sur la réunion de son conseil trimestriel prévue le 11 décembre, la Banque Nationale Suisse a décidé de prendre les devants afin d'administrer un traitement de choc à l'économie helvétique qui subit les effets de la récession mondiale. En effet, bien que la Suisse connaisse encore un excédent commercial confortable, contrairement à de nombreux pays de la zone euro, ses performances extérieures s'effondrent avec un premier reflux des exportations depuis six mois.

Ainsi, un traitement de choc était nécessaire. La BNS a alors décidé d'abaisser la fluctuation de son taux de référence, le Libor 3 mois, de 100 points de base, soit la plus forte baisse jamais consentie par la banque centrale helvétique. Cette baisse s'inscrit dans un cycle débuté il y a quelques semaines. En effet, la BNS avait déjà procédé à une détente d'un demi point le 8 octobre, lors de l'opération concertée de six grandes banques centrales, puis avait récidivé le 6 novembre avec une baisse de son taux directeur d'encore un demi point.

Evidemment, trois baisses de taux successives en l'espace de deux mois n'a rien fait pour arranger la situation du « swissie » qui avait profité un temps du débouclage des opérations à effet de levier. Suite à cette troisième baisse, le franc suisse s'est complètement effondré. Le « swissie » a chuté à son plus bas niveau sur le marché des changes face au yen, niveau qu'il n'avait pas atteint depuis plus de six ans, et a atteint son cours le plus bas face au dollar depuis août 2007.